Maghreb
URL courte
Par
L’«accord du siècle» de Trump: réactions et conséquences (25)
278846
S'abonner

Le roi Mohammed VI a envoyé un message verbal au Président palestinien Mahmoud Abbas, lui réaffirmant le soutien du Maroc à la cause palestinienne, a déclaré le ministre marocain des Affaires étrangères.

Après la polémique suscitée par ses propos sur la primauté du Sahara occidental sur la Palestine, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a rencontré le Président palestinien samedi 8 février Amman, en Jordanie, où il lui a transmis un message verbal du souverain chérifien Mohammed VI.

«J’ai été honoré d’être reçu en audience par le Président palestinien auquel j’ai transmis un message verbal de sa majesté le roi Mohammed VI», a déclaré le ministre à l’agence marocaine Maghreb Arabe Presse (MAP), soulignant avoir réaffirmé les positions du Maroc de soutien à la cause palestinienne.

Par ailleurs, M.Bourita a indiqué que cette audience s’inscrivait dans le cadre de la concertation continue entre les deux chefs d’État, à la lumière des derniers développements, notamment «l’accord du siècle», et de la coordination des étapes et des démarches à venir.

Les déclarations de Bourita

Des médias  israéliens, dont The Time of Israël, ont rapporté que Benyamin Netanyahou avait déployé d’énormes efforts pour obtenir une reconnaissance par Washington de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental en contrepartie du rétablissement des relations entre le royaume chérifien et Israël.

En pleine polémique sur «l’accord du siècle» proposé par Donald Trump pour la résolution du conflit israélo-palestinien, ponctuée par les révélations de ces médias, Nasser Bourita a déclaré mardi 4 février devant les membres de la commission des affaires étrangères à la Chambre des conseillers que «le Sahara [occidental, ndlr] reste la première cause du Maroc et non la Palestine», selon le site d’information Yabiladi.

Répondant à une question d’élus islamistes du Parti de la justice et du développement (PJD), le chef de la diplomatie marocaine a invité les sénateurs à «ne pas être plus palestiniens que les Palestiniens eux-mêmes», leur rappelant qu’ils avaient signé les accords d’Oslo avec les Israéliens en septembre 2013 et qu'ils continuaient leur coordination sécuritaire avec les autorités de Tel Aviv, ajoute la même source.

Dossier:
L’«accord du siècle» de Trump: réactions et conséquences (25)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Poutine: des militaires russes ont annihilé des groupements terroristes «bien équipés» en Syrie
Coronavirus: le nombre de cas en Italie dépasse les 130, le carnaval de Venise arrêté
Tags:
traité de paix, conflit israélo-palestinien, Palestine, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook