Maghreb
URL courte
216
S'abonner

Le Premier ministre tunisien désigné Elyes Fakhfakh a annoncé samedi 15 février au soir la composition de son futur gouvernement, mais le retrait de l'un de ses principaux partenaires, le parti Ennahdha, rend le sort de l'équipe incertain, informe l’AFP.

M.Fakhfakh, ancien ministre des Finances, a été désigné Premier ministre après l'échec d'un premier cabinet formé sous la houlette d'Ennahdha après les législatives du 6 octobre, et largement rejeté par le Parlement.

Parmi la liste des ministres annoncée samedi 15 février au soir, plusieurs sont issus d'Ennahdha, bien que ce parti ait annoncé un peu plus tôt dans la journée qu'il se retirait du gouvernement.

«La décision d'Ennahdha nous met dans une situation difficile qui nous oblige à étudier les possibilités juridiques et constitutionnelles», a déclaré le Premier ministre désigné.

«Nous avons décidé avec le Président de la République de profiter de ce qui reste de durée constitutionnelle» pour continuer à chercher une solution, a-t-il ajouté, laissant entendre que la liste pourrait notamment être modifiée.

M.Fakhfakh a été nommé le 20 janvier par le Président Kaïs Saïed pour former dans un délai d'un mois un cabinet susceptible de convaincre la majorité des députés.

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Tags:
gouvernement, Ennahda, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook