Maghreb
URL courte
Par
10279
S'abonner

L’Algérie est le pays du Maghreb le plus touché par le coronavirus avec huit cas confirmés, selon le ministère de la Santé. Le Maroc et la Tunisie ont déclaré chacun un cas confirmé, précisant qu’il s’agit de ressortissants vivant en Italie. Les trois pays ont lancé des mesures de prévention contre la propagation de la maladie.

Le coronavirus s’est déclaré dans trois pays du Maghreb. L’Algérie est le plus touché, suivi par le Maroc qui vient de désigner quelques villes à haut risque de contamination. La Tunisie, quant à elle, a annoncé l’identification d’un seul cas confirmé.

Encore trois cas en Algérie

Dans un communiqué relayé par la presse nationale, le ministère algérien de la Santé a annoncé mardi 3 mars le recensement de trois nouveaux cas confirmés de coronavirus, portant ainsi à huit le total des personnes atteintes par cette maladie dans le pays.

Par ailleurs, le ministère a précisé que ces trois nouveaux cas avaient été testés positifs dans l’entourage familial des quatre premiers patients enregistrés à Blida.

Le risque de propagation à grande échelle est pris très au sérieux par les plus hautes autorités du pays qui en ont fait le principal sujet à l’ordre du jour de la réunion du Haut conseil de sécurité tenue dimanche sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune.

Lors de cette réunion, Tebboune a ordonné «de garder un haut degré de vigilance et de mobiliser tous les secteurs concernés afin de faire face à toute éventualité», indique la note de la présidence de la République relayée par l’agence officielle Algérie Presse Service (APS).

Par ailleurs, le document affirme que le Premier ministre Abdelaziz Djerad a présenté un rapport d’évaluation dans lequel il assure que la situation est parfaitement maîtrisée.

Lors de sa visite dimanche 1er mars à l’hôpital El Kettar à Alger, le ministre algérien de la Santé Abderrahmane Benbouzid a affirmé que «toutes les mesures ont été prises pour faire face à toute nouvelle apparition d’un foyer» de cette pathologie, rapporte l’APS. Dans le même sens, il a souligné que tous les établissements hospitaliers avaient été fermement instruits de se doter du matériel nécessaire, notamment de masques: des demi-masques coque et des masques chirurgicaux à élastiques, des combinaisons, des lunettes, des gels et des draps jetables. Dans le même sens, le ministre a annoncé avoir interdit aux fabricants de masques de protection de les exporter vers l’étranger dans le but de maintenir à un niveau important les stocks pour parer à toute éventualité.

Le Maroc surveille de près trois villes à risque

Le ministère marocain de la Santé a annoncé lundi 2 mars avoir enregistré un cas confirmé de coronavirus, précisant qu’il s’agissait d’un Marocain vivant en Italie. Dans une conférence de presse tenue mardi à Rabat, le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb a affirmé que les 104 passagers ayant pris le même vol que la personne contaminée étaient soumis à un contrôle médical quotidien rigoureux. Le responsable a par ailleurs précisé qu’ils étaient éparpillés dans trois villes, à savoir Casablanca, El Jadida et Ouarzazate.

Tout en soulignant que l’unique cas confirmé de coronavirus avait été placé en quarantaine avec les membres de sa famille, M.Aït Taleb a annoncé que «près de 670 lits sont disponibles pour recevoir les malades éventuels». «De même, le Maroc dispose de tout l’équipement nécessaire pour faire face à ce virus et de professionnels formés pour prendre en charge ce type de maladies», a ajouté le ministre, indiquant que l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca, où se trouve l’unique malade du royaume chérifien, était un établissement référentiel disposant de chambres à basse pression, ce qui empêche l’air de sortir de la pièce.

Un cas en Tunisie

Lors d’une conférence de presse tenue lundi 2 mars à Tunis,  le nouveau ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, a annoncé l’identification d’un premier cas confirmé de coronavirus, précisant qu’il s’agit d’un Tunisien vivant en Italie.

Il est arrivé par bateau depuis Gênes le 27 février avec 247 autres passagers. Tous, équipage compris, sont soumis à des mesures préventives et à des tests de contrôle périodiques.

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Tags:
Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Tunisie, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook