Maghreb
URL courte
Par
82322
S'abonner

Le Liberia vient de rallonger la liste des pays africains qui ont ouvert une représentation diplomatique sur le territoire du Sahara occidental administré par le Maroc en y inaugurant un consulat général dans la ville de Dakhla, informe le ministère marocain des Affaires étrangères.

Le Liberia a inauguré jeudi 12 mars un consulat général dans la ville de Dakhla, au Sahara occidental sous autorité marocaine, indique un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères. La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence du chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita et de son homologue libérien Gbezohngar Milton Findley.

«L'ouverture de dix consulats en deux mois dans les provinces du Sud [le territoire du Sahara occidental, ndlr] témoigne du grand soutien dont jouit la cause nationale [de la marocanité de ces territoires, ndlr] en Afrique», a déclaré M.Bourita.
De son côté, M.Findley a affirmé que «l'ouverture d'un consulat à Dakhla reflète l’engagement du Liberia à soutenir l’intégrité territoriale du Maroc».

Une nouvelle crise diplomatique entre Alger et Rabat

En effet, lors d’un point presse animé vendredi 28 février avec son homologue du Burundi à l’occasion de l’inauguration d’un consulat du pays dans la ville de Laâyoune au Sahara occidental, Nasser Bourita a déclaré que «celui qui se prépare à rédiger des communiqués et à rappeler son ambassadeur pour consultation [faisant ainsi allusion à l’Algérie qui a rappelé son ambassadeur en Côte d’Ivoire, ndlr] doit continuer sur cette voie», déclarant que le processus d’ouverture de représentations diplomatiques au Sahara était lancé et se poursuivra dans les semaines à venir, selon le site d’information Yabiladi.

Le chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum a réagi aux propos de son homologue marocain lors d’une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit, samedi 29 février à Alger.

Le responsable a assuré que «nous n’avons jamais dit un mot déplacé à l’égard du Maroc ou du peuple marocain», soulignant que «l’action de la diplomatie algérienne est de construire des ponts et non pas d’élargir le fossé qui existe entre nous et certains frères au Maroc», d’après le journal El Moudjahid.

Le chef de la diplomatie algérienne ne s’est également pas rendu le 2 mars à Marrakech pour assister à l’ouverture de la huitième réunion ministérielle de la conférence du Dialogue 5+5 dont l’Algérie est membre, consacrée à la migration, rapporte le site marocain Yabiladi.

Ainsi, le média fait savoir que l’Algérie a nettement réduit le niveau de sa représentativité, se contentant de l’envoi de quelques fonctionnaires à cette rencontre.

Dix consulats au Sahara occidental

Le Liberia est le dixième pays africain à ouvrir une représentation diplomatique au Sahara occidental. En effet, la Côte d’Ivoire, l’Union des Comores, le Gabon, le Sao Tomé-et-Principe, la République centrafricaine et le Burundi ont inauguré des consulats à Laâyoune, alors que la Guinée, Djibouti, la Gambie et le Liberia ont ouvert des représentations à Dakhla.

À cet effet, le ministre algérien des Affaires étrangères a souligné que «pour ce qui est des pays qui ont ouvert des consulats à Laâyoune [ou à Dakhla, ndlr], j’aurais souhaité qu’ils ouvrent des ambassades à Rabat», précise El Moudjahid.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Tags:
consulat, conflit au Sahara occidental, Sahara occidental, Sahara, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook