Maghreb
URL courte
Par
496443
S'abonner

Rabat, Riyad et Manama sont les trois capitales arabes qui ont fait capoter l’initiative de l’Iran pour arracher un consensus parmi les États membres du Mouvement des pays non alignés, faire lever les sanctions américaines et ainsi pouvoir lutter contre l’épidémie du coronavirus, a déclaré le ministère iranien des Affaires étrangères.

En plein état d’urgence en raison de la pandémie du coronavirus, et alors que l’Iran tentait de réunir les pays du Mouvement des pays non alignés et espérer la levée de l’embargo imposé par les États-Unis, certains ont fait échouer la tentative, a déclaré lors d’un point presse le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Abbas Mousavi, cité par l’agence Tasnim News Arabic.

Le responsable s’est exprimé sur les actions entreprises par la diplomatie iranienne visant à «lever les obstacles qui entravent la lutte du pays contre l’épidémie du coronavirus». Ainsi, il a affirmé que par l'intermédiaire de la République d'Azerbaïdjan, qui préside actuellement le Mouvement des pays non alignés, le pays a tenté de convaincre les États membres de faire «lever l'embargo unilatéral américain sur l'Iran».

Par ailleurs, le diplomate a dénoncé «la position irresponsable de certains pays membres tels que l’Arabie saoudite, Bahreïn et le Maroc qui ont fait échouer la tentative de dégager un consensus au sein de l’organisation pour soutenir la demande iranienne». Dans le même sens, M.Mousavi a regretté «les positions de certains gouvernements arabes et islamiques voisins de l'Iran qui se sont dressé contre le peuple iranien dans ces circonstances dangereuses».

Le bilan de la maladie en Iran

Le porte-parole du ministère iranien de la Santé Kianush Jahanpur a fait savoir jeudi 19 mars sur son compte Twitter que «sur la base du dernier bilan disponible, 50 Iraniens sont infectés par le Covid-19 chaque heure. De plus, toutes les dix minutes, un Iranien meurt de la maladie».

L’Iran est ainsi devenu le troisième pays le plus touché par la pandémie. En effet, selon le dernier bilan officiel publié jeudi 19 mars, plus de 18.400 cas de contamination ont été détectés dans le pays qui déplore plus de 1.200 morts. Enfin, plus de 5.700 personnes ont guéri, affirme la même source.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
épidémie, pandémie, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, sanctions économiques, sanctions contre l'Iran, contre-sanctions, sanctions, embargo, Arabie Saoudite, Iran, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook