Maghreb
URL courte
Par
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)
22234
S'abonner

Parallèlement au lancement d’une importante production locale, le gouvernement marocain a décidé de rendre le port du masque de protection obligatoire pour lutter contre la prolifération du Covid-19. Son prix sera de sept centimes d’euro.

Le port du masque de protection devient à partir de ce mardi 7 avril obligatoire au Maroc en raison de la propagation de l’épidémie du Covid-19, indique un communiqué conjoint des ministères de la Santé, de l’Intérieur et de l’Industrie, relayé par la presse locale.

Ainsi, la note affirme que «toute personne autorisée à quitter son domicile pour les raisons préalablement annoncées devra être munie d’un masque», rapporte le site d’information le Desk.

La note fixe le prix unitaire de vente des masques à 80 centimes de dirham (sept centimes d’euro), avec le soutien du fonds spécial créé sur ordre du roi Mohammed VI pour la gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Par ailleurs, le ministère de l’Industrie s’est engagé à fournir en quantités suffisantes des masques de protection dans tous les magasins de proximité, conclut le document.

Le Maroc lance la production

Au Maroc, des entreprises de l’industrie du textile se mobilisent pour pallier le manque des masques de protection, voire faire en sorte que le royaume chérifien devienne autosuffisant, indique le site d’information L’Économiste.

En effet, le média rapporte que deux entreprises privées ont déjà commencé la production après avoir reçu le feu vert de l’Institut marocain de normalisation (IMANOR) qui leur a délivré des certifications d’une durée d’un mois. Il s’agit des sociétés Micagricol à Casablanca et IKS à Marrakech.

L’Économiste fait savoir que Micagricol, qui s’est convertie depuis une semaine, arrive à fabriquer 500.000 masques par jour, et peut-être bientôt 800.000 unités.

Par ailleurs, huit autres entreprises qui ont l’intention de se reconvertir visent, avec les deux premières certifiées, un objectif de production de 80 millions de masques, de quoi rendre le pays autosuffisant.

Le mise en garde de l’OMS

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a affirmé lundi 6 avril lors d’un point presse par vidéoconférence que les masques de protection ne pouvaient être la seule solution à la pandémie du coronavirus.

«Il n’y a pas de réponse binaire, pas de solution miracle», a-t-il déclaré, affirmant que «les masques seuls ne peuvent juguler la pandémie de Covid19». «Les pays doivent continuer à rechercher, isoler et traiter tous les cas et à retrouver chaque contact», a-t-il ajouté.

Dans le même sens, il a appelé à réserver les masques de protection aux professionnels de la santé en raison de la pénurie qui frappe ce produit. Ainsi, le port du masque par la population n’est justifié qu’en cas de difficultés d’accès à l’eau pour se laver les mains, ou quand la distanciation sociale est difficile à respecter en raison de la densité démographique.

Le dernier bilan

Dans un communiqué rendu public ce mardi 7 avril, le ministère marocain de la Santé indique que 970 cas de contamination au coronavirus sont pris en charge dans les hôpitaux. 83 personnes sont décédées et 88 ont guéri. La distribution régionale reste la même. En effet, les régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Fès-Meknès concentrent plus de 60% des cas de contamination au coronavirus recensés au Maroc.

Dossier:
Propagation du coronavirus - avril 2020 (210)

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Un commissariat de police attaqué aux cocktails Molotov dans le Lot
Tags:
pénurie de médicaments, pénuries, masques, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook