Maghreb
URL courte
Par
Coronavirus au Maghreb - avril (41)
12833
S'abonner

La police marocaine a interpellé le propriétaire d’un salon de massage avec ses quatre employées chinoises pour activité durant le confinement sanitaire contre le coronavirus, doublée de prestations sexuelles prohibées, informe le site Bladi.net.

La police de Casablanca a arrêté le patron d’un salon de massage pour activités liées à la prostitution en période de confinement sanitaire en raison du coronavirus, rapporte le site d’information Bladi.net.

Le média précise que le mis en cause a été interpellé dans le quartier d’Anfa, à Casablanca, avec quatre Chinoises.

Lors de la perquisition menée par des éléments de la police de Casablanca sur instruction du parquet général, des objets sexuels et des préservatifs, normalement prohibés dans les salons de massages, ont été saisis.

Les cinq mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt en attendant d’être déférés devant un juge d’instruction, informe Bladi.net.

Dans le cadre des mesures d’urgence instaurées par les autorités marocaines pour lutter contre la propagation de l’épidémie du Covid-19, le ministère de l’Intérieur a demandé à tous les propriétaires de salons de massage, d’esthétique, de coiffure et aux bains publics à travers le royaume de «cesser leurs activités».

Dossier:
Coronavirus au Maghreb - avril (41)

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
confinement, Covid-19, proxénétisme, prostitution, salon, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook