Maghreb
URL courte
Par
1385
S'abonner

Total n’achètera pas les actifs d’Anadarko au Ghana suite au refus d’Alger de lui céder les actifs de la société américaine en Algérie, indique un communiqué de l’entreprise qui précise que les deux opérations étaient liées.

Le droit de préemption exercé par le Société nationale algérienne des hydrocarbures (Sonatrach) pour annuler la cession des actifs du géant américain Anadarko en Algérie au profit de Total a également impacté l’opération d’acquisition d’autres actifs par le groupe français au Ghana, indique ce dernier dans un communiqué publié lundi 18 mai sur son site officiel.

Total et la société américaine Occidental Petroleum Corp (OXY) ont scellé en août 2019 un accord pour l’acquisition d’actifs d’Anadarko en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud pour 8,8 milliards de dollars. Dans cette opération, OXY devait acquérir les actifs puis les revendre à Total.

Une condition non remplie

Le groupe français explique que la cession des actifs du Ghana était «conditionnée à la réalisation de la cession des actifs algériens». «Occidental [Petroleum Corp, ndlr] a informé Total que, dans le cadre d’un accord avec les autorités algériennes sur le transfert des intérêts d‘Anadarko à Occidental, Occidental ne serait pas en mesure de céder ses intérêts en Algérie», précise la note.

«Compte tenu de l’environnement extraordinaire auquel le groupe fait face, et du caractère non-opéré des intérêts de Occidental au Ghana, Total a décidé de ne pas poursuivre la réalisation de l’acquisition des actifs au Ghana et ainsi de préserver les marges de manœuvre financières du groupe», conclut le communiqué.

Auparavant, Total avait expliqué que l’acquisition des actifs d’Anadarko en Afrique était «l’opportunité d’acquérir un portefeuille d’actifs de classe mondiale» lui permettant de «renforcer sa position de leader parmi les sociétés privées internationales sur le continent» africain.

Lire aussi:

Et si les formes sévères du Covid-19 étaient liées à une carence en cette vitamine?
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tags:
acquisition, transaction, gel d'actifs, actifs, Total, Ghana, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook