Maghreb
URL courte
1713
S'abonner

Les troupes impliquées dans l’opération Volcan de la colère menée par le Gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj ont annoncé la reprise de deux villes dans l’ouest de la Libye.

Les forces fidèles au Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj ont pris le contrôle de deux villes situées dans la province occidentale de Nalout, a annoncé le service de presse de l’opération Volcan de la colère.

«Nos troupes sont entrées dans les villes de Badr et Tiji où la population les a accueillies avec des cris de joie», écrit le service de presse sur sa page Twitter.

En avril, les forces du GNA ont retabli le contrôle sur la frontière avec la Tunisie après la prise des villes de Sabratha, Sourman et al-Ajaylat à l’ouest de Tripoli.

Lundi 18 mai, le GNA a également annoncé avoir repris la base militaire d’al-Watiya, dans l’ouest de la Libye.

Un chaos qui ne cesse pas

Plongée dans le chaos depuis 2011, la Libye est divisée en deux camps rivaux entre le GNA dirigé par Fayez el-Sarraj, qui siège à Tripoli et est reconnu par la communauté internationale, et un gouvernement parallèle soutenu par le maréchal Khalifa Haftar, dans l’est du pays.

Fin avril, le maréchal Khalifa Haftar, commandant de l'Armée nationale libyenne, avait annoncé son retrait de l’accord politique conclu en 2015 à Skhirat qui avait conduit à la formation du GNA et au passage du pouvoir aux mains de l’armée.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Tags:
combat, Khalifa Haftar, Fayez el-Sarraj, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook