Maghreb
URL courte
2226
S'abonner

Depuis l’instauration du confinement au Maroc, 49 actes de braconnage ont été constatés par les services de la protection de la faune sauvage qui annonce la saisie de 16 armes de chasse, rapporte Le 360. Plusieurs braconniers ont été arrêtés et présentés à la justice.

L’État d’urgence sanitaire instauré au Maroc depuis le 20 mars semble profiter aux braconniers qui ont visiblement repris du service. En effet, le ministère de l’Agriculture a fait état de plusieurs actes de braconnage dans différentes régions du pays, commis par des chasseurs qui profitent du confinement, selon le site d’information Le 360.

«Plusieurs formes de délits ont été enregistrées à savoir, chasse en dehors du calendrier réglementaire, chasse avec des moyens prohibés, chasse en temps de nuit, chasse dans des réserves et chasse d’espèces protégées», explique le ministère.

Par ailleurs, il indique que des agents forestiers, en collaboration avec plusieurs associations de protection du patrimoine naturel, ont réprimé «plusieurs actes de délits de chasse». Selon lui, 49 infractions ont été enregistrées et 16 armes de chasse saisies.

Des braconniers ont été interpellés avec leurs chiens de chasse dans une réserve de la région de Marrakech le 31 mars puis présentés à la justice. D’autres braconniers ont également été arrêtés à Tafraout (province de Tiznit), Ait Mesoud, Zemrane-Ouest (province d’El Kelaa des Sraghnas) et dans d’autres régions du pays.

Le 360 rappelle que l'activité de braconnage est fortement contrôlée au Maroc. La protection de la biodiversité demeure une préoccupation nationale qui nécessite une vigilance accrue.

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Tags:
chasseur, chasse, braconnage, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook