Maghreb
URL courte
22805
S'abonner

Le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a reçu une invitation à se rendre en visite officielle en Russie, a déclaré à Sputnik l'ambassadeur russe en Algérie, Igor Beliaev. Son déplacement aura lieu après l’amélioration de la situation épidémiologique dans les deux pays.

Dès que la situation liée à la pandémie de coronavirus se stabilisera, le Président algérien ira en Russie sur l’invitation du Président russe, a fait savoir à Sputnik l'ambassadeur du pays en Algérie, Igor Beliaev.

Le diplomate a rappelé que Vladimir Poutine et Abdelmadjid Tebboune s’étaient entretenus directement pour la première fois en marge de la conférence de Berlin sur la Libye qui s'est déroulée en janvier.

Pendant cette rencontre, «le dirigeant algérien a reçu une invitation à se déplacer en visite officielle en Russie. Cette invitation reste valable, elle sera réalisée après la normalisation de la situation épidémiologique dans les deux pays», a ajouté l’ambassadeur.

Partenariat stratégique

M.Beliaev a également souligné que la Russie et l'Algérie sont liées par des relations traditionnellement amicales, qui se sont transformées en partenariat stratégique après la signature de la déclaration correspondante en 2001.

«Notre pays a aidé l'Algérie pendant sa lutte pour l'indépendance, lors de la création d'un État algérien, le développement de l'industrie nationale, l’entraînement des ressources humaines qualifiées dans diverses spécialités.»

Selon lui, «une coopération étroite et fructueuse» se poursuit: «La Russie s'efforce toujours d'aider ses amis, en particulier dans les périodes difficiles

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
Abdelmadjid Tebboune, Vladimir Poutine, Algérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook