Maghreb
URL courte
Par
92129
S'abonner

Contrairement à ce qui a été mentionné dans le décret signé par le chef du gouvernement, l’armée marocaine va construire «une caserne» dédiée à l’hébergement des troupes sans «but opérationnel» et non «une base militaire» à la frontière avec l’Algérie, a indiqué une note des Forces armées royales relayée par Le Desk.

Les Forces armées royales marocaines (FAR) ont expliqué samedi 30 mai dans une note remise à la presse locale la vocation de l’édifice militaire qui sera construit dans la région de Jérada, à la frontière avec l’Algérie. En effet, un décret signé par le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani, paru le 21 dans le journal officiel du royaume chérifien, avait parlé de la construction «d’une base militaire».

«Les Forces armées royales […] procèdent à la construction d’une caserne militaire à Jérada, à la frontière de l’Algérie», indique le communiqué relayé par le site d’information Le Desk, précisant que «cette caserne [à vocation d’hébergement des troupes, ndlr] n’a pas la dimension d’une base militaire».

Et d’expliquer qu’«il y a lieu de signaler par ailleurs que la construction de cette nouvelle caserne n’a pas de but opérationnel, […], mais relève plutôt d’un plan de délocalisation des infrastructures militaires situées dans les centres urbains, entamé ces dernières années, et concernant plusieurs régions du royaume».

Le décret du chef du gouvernement

Le chef de l’exécutif marocain a signé un décret paru jeudi 21 mai dans le journal officiel du royaume chérifien, autorisant la construction d’une «base militaire» au lieu «d’une caserne militaire» près de la frontière avec l’Algérie.

«Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, a émis un décret portant sur le transfert au domaine privé de l’État d’un lot de terrains relevant du régime forestier en vue de la construction d’une base militaire dans la province de Jérada au profit des Forces armées royales», indique le décret.

Le document stipule que le terrain sélectionné s’étale sur une superficie de 23 hectares. Il est situé dans la forêt de Ben Ali, dans la région de Laâouinate qui relève de la commune de Jérada.

Selon Le Desk, la désignation de l’édifice en construction par «base militaire» au lieu de «caserne militaire» était une référence «trompeuse».

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Tags:
refroidissement des relations, relations diplomatiques, relations bilatérales, reprise de relations, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Forces armées royales (FAR), Algérie, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook