Maghreb
URL courte
Par
268
S'abonner

Un homme de 49 ans est mort à Sidi Bouzid des suites de la dégradation de son état de santé causée par la consommation d’une eau de Cologne à forte teneur en méthanol, portant le bilan du drame à huit personnes, a déclaré sur Mosaïque FM le directeur régional de la santé.

Le bilan du drame provoqué par la consommation d’une eau de Cologne mélangée à un taux élevé de méthanol en guise d’apéritif dans la localité de Hajeb Laâyoun, dans le gouvernorat de Kairouan en Tunisie, vient de s’alourdir. En effet, sur les ondes de la radio Mosaïque FM, le directeur régional de la santé à Sidi Bouzid, Mohamed Zaher Ahmadi, a indiqué jeudi 4 juin qu’un homme de 49 ans est mort, portant ainsi le total à huit personnes. Le fléau a débuté le 25 mai.

Suite à la dégradation de son état de santé, ses médecins traitants à l’hôpital de Sidi Bouzid ont décidé de le transférer vers un établissement sanitaire universitaire à la capitale Tunis. Le malade a rendu l’âme dans l’ambulance qui le transportait à 40 kilomètres de la ville de Sidi Bouzid, a expliqué le responsable.

Le bilan officiel de la semaine dernière a fait état de 66 personnes entre 25 et 60 ans intoxiquées, dont 33 étaient en réanimation et sept sont décédées. Quatre individus sont sous mandat de dépôt dans le cadre de l’enquête. Il s’agit, selon le porte-parole du tribunal de Kairouan, de deux commerçant, un homme et une femme de Hajeb Laâyoun, et des deux fabricants du produit consommé, de la région de Sfax.

Les causes du drame

Selon les chiffres publiés en 2015 par l’Institut national des statistiques (INS), la région de Kairouan a enregistré le plus haut taux de pauvreté dans le pays estimé à 34,9%. D’ailleurs, en 2011, la révolution du Jasmin qui a mis fin au règne de l’ex-Président de la République Zine el-Abidine Ben Ali était partie de la localité de Sidi Bouzid suite à la mort d’un jeune commerçant qui s’était immolé par le feu.

Par ailleurs, en plus de la pauvreté, le sociologue Sofien Jaballah avance dans une déclaration à Sputnik deux autres pistes pour expliquer les causes du drame: «D’un côté, le caractère conservateur et traditionaliste de Kairouan, qui oblige ceux qui veulent consommer de l’alcool à le faire clandestinement, avec les moyens de bord. De l’autre, la crise sanitaire et les mesures de confinement qui ont interdit le déplacement entre les gouvernorats et rendu impossible l’approvisionnement».

Il précise que ce n’est pas la première fois que les habitants de Kairouan consomment de l’eau de Cologne en guise d’alcool, sauf que cette fois-ci, cette substance a été mélangée avec le méthanol, «ce qui a provoqué la catastrophe».

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
décès, intoxication, Mosaique FM (radio tunisienne), Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook