Maghreb
URL courte
Par
9303
S'abonner

Dans le cadre de la «Route de la soie», la Chine annulera les dettes gouvernementales des pays africains les plus impactés par la crise économique engendrée par le Covid-19, a affirmé Xi Jinping mercredi en ouverture du Sommet extraordinaire Chine-Afrique à Pékin, rapporte le Centre d'information Internet de Chine.

Lors du Sommet extraordinaire Chine-Afrique tenu mercredi 18 juin par visioconférence et consacré à la solidarité contre l’impact sur l’économie de la pandémie de Covid-19, le Président chinois a évoqué l’allègement de la dette de certains pays africains dans le cadre du Forum de la Coopération sino-africaine (FCSA), relate le Centre d'information Internet de Chine (CIIC). S’exprimant depuis Pékin, Xi Jinping a appelé à renforcer la coopération dans le cadre du projet de la «Route de la soie».

«Une plus grande priorité doit être accordée à la coopération en matière de santé publique, de reprise économique et de bien-être de la population», a déclaré le Président. Il a annoncé l’annulation des dettes de pays africains contractées sous forme de prêts gouvernementaux sans intérêts qui arrivent à échéance à la fin de l’année.

Pour les pays africains les plus durement touchés par la crise, «la Chine travaillera avec la communauté mondiale [dont le G20, ndlr] pour leur apporter un soutien accru, par exemple en prolongeant la période de suspension [des services] de la dette afin de les aider à surmonter les difficultés actuelles», a-t-il ajouté.

Au-delà du Covid-19

Dans son discours, Xi Jinping a mis l’accent sur la détermination de son pays à aider l’Afrique à développer sa zone de libre-échange continentale (Zlecaf) afin de renforcer la connectivité des économies africaines, notamment leurs chaines industrielles et d’approvisionnement.

Dans le même sens, le chef de l’État chinois a présenté sa vision d’une meilleure coopération entre la Chine et l’Afrique dans les domaines de l'économie numérique, des villes intelligentes, de l'énergie propre et de la 5G pour stimuler le développement et la revitalisation du continent.

Selon l’agence française Ecofin, plusieurs pays africains ont dernièrement plaidé en faveur d’une annulation de leur dette extérieure afin de pouvoir faire face aux impacts de la crise du Covid-19 sur leur économie. «Avec une dette estimée à 145 milliards de dollars dont huit doivent être payés cette année par les pays africains, la Chine constitue le plus gros créancier de l’Afrique», souligne Ecofin.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
annulation, dette souveraine, dette publique, dette, finances, crise économique, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, Sommet Asie-Afrique, Afrique de l'Ouest, Afrique centrale, Afrique de l'Est, Afrique du Nord, Afrique, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook