Maghreb
URL courte
Par
5107
S'abonner

Lors de sa visite le 22 juin à Paris, le Président Saied a fait part lors d’une conférence de presse de son rêve de doter son pays de grandes infrastructures comme un TGV reliant le nord et le sud du pays. D’après lui, le Président français, qui a autorisé un prêt de 350 millions d’euros à Tunis, est prêt à l’aider.

Le Président tunisien Kaïs Saied a affirmé lors d’une conférence de presse conjointe à Paris avec son homologue Emmanuel Macron que ce dernier était prêt à aider «le peuple tunisien à réaliser ses rêves». M.Saied a évoqué deux projets pour lesquels il aimerait recevoir une aide. De son côté, le Président français a annoncé l’octroi à la Tunisie d’un important prêt pour l’aider à faire face à la crise économique et financière engendrée par l’épidémie de Covid-19.

«Aujourd’hui, je continuerai de chercher les financements pour construire la cité hospitalière à Kairouan, je rêve aussi de grands projets comme un TGV reliant Bizerte au sud de la Tunisie, et j’ai pu constater que le Président Emmanuel Macron est prêt à aider les Tunisiens pour concrétiser leurs rêves», a déclaré Kaïs Saied.

De son côté, M.Macron a annoncé l’octroi d’un prêt de 350 millions d’euros à la Tunisie pour l’aider à faire face à l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur con économie.

«Jusqu’à cette année, la France a prêté un total de 1,7 milliard d’euros à la Tunisie, et nous continuerons à l’aider», a rassuré Emmanuel Macron.

Une situation financière difficile

Le 14 juin, lors d’un entretien sur la Chaîne 9 tunisienne, le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a fait part de la situation financière critique du pays suite à la crise du Covid-19.

M.Fakhfakh a expliqué que la récession économique serait «d’au moins 4,3% et il est probable que ça s’aggrave, car la croissance ralentit aussi dans les pays avec lesquels nous traitons».

Il a par ailleurs annoncé que les recettes fiscales de l’État allaient baisser de 4,5 milliards de dinars (1,4 milliard d’euros), ajoutant que le Tunisie était endettée «à hauteur de 60%» de son PIB, qu’elle «est hypothéquée à l’étranger et sa cotation est des plus faibles».

Enfin, selon le ministre de l’Industrie et des PME Salah Ben Youssef, l’industrie tunisienne connaîtra un ralentissement de 30% en 2020, a rapporté L’Économiste maghrébin. Les branches de l’aéronautique et de l’automobile seront les plus impactées. Dans le même sens, le responsable a annoncé 270.000 demandeurs d’emploi en plus.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
rêve prémonitoire, rêve, construction, TGV Fuxing, Al-Haramein (ligne de TGV saoudienne), TGV, France, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook