Maghreb
URL courte
Par
4141
S'abonner

La police tunisienne a arrêté ce 23 juin dans le nord du pays un groupe de 13 salafistes dont un ex-combattant de Daech* et trois individus recherchés pour terrorisme, a indiqué une source sécuritaire à l’agence TAP. Une enquête est en cours.

Les unités antiterroristes de la Garde nationale tunisienne ont arrêté ce mardi 23 juin dans le gouvernorat de Bizerte, dans le nord du pays, 13 salafistes soupçonnés d’appartenir à une organisation terroriste, dont un ancien combattant de Daech*, a confié une source sécuritaire proche du dossier à l’agence Tunis Arabe Presse (TAP).

Les mis en cause ont été interpellés sur la plage d’Aïn Mestir, à Sounine, dans la délégation de Ras Jebel, suite à des alertes sur une réunion douteuse, précise TAP.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un des prévenus est un ex-combattant de Daech* qui a déjà été emprisonné en Tunisie pour appartenance à une organisation terroriste. De plus, trois autres étaient également recherchés par la justice tunisienne pour des affaires de terrorisme.

Sur ordre du parquet, les 13 hommes ont été placés en garde à vue. Leur dossier a été transféré au pôle judiciaire et à l’Unité nationale de recherche dans les crimes terroristes.

Selon un bilan officiel, 3.000 Tunisiens sont partis combattre à l'étranger, dont beaucoup ont rejoint les rangs de Daech*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Emmanuel Macron pourrait annoncer le 3e confinement ce mercredi, selon le JDD
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
coalition anti-Daech, voix de Daech, Daech, victoire sur le terrorisme, apologie du terrorisme, sponsor du terrorisme, terrorisme économique, lutte anti-extrémiste, lutte antiterroriste, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook