Maghreb
URL courte
Par
4314
S'abonner

L’Espagne et le Maroc connaîtront-ils une nouvelle crise diplomatique, comme en 2007? C’est la question que se pose Yabiladi suite à l’annonce de la visite prochaine du roi Felipe à Ceuta et Melilla communiquée au journal El Faro par le porte-parole du palais royal espagnol.

Le porte-parole du palais royal espagnol a annoncé au journal d’El Faro de Ceuta la visite prochaine du couple royal dans les deux enclaves espagnoles au nord du Maroc. En 2007, la visite du roi Juan Carlos et de son épouse Sofia à Ceuta et Melilla avait provoqué la colère de Rabat qui avait rappelé son ambassadeur à Madrid sur ordre du roi Mohammed VI. Ainsi, si le roi Felipe et son épouse Letizia effectuent cette visite, le Maroc réagira-t-il comme en 2007, s’interroge le site d’information Yabiladi.

El Faro de Ceuta informe que le couple royal a prévu de visiter 14 communautés autonomes, dont Ceuta et Melilla, précisant que la tournée a commencé au cours de la dernière semaine de juin.

«Le palais de la Zarzuela [résidence royale située dans la banlieue nord-est de Madrid, ndlr] souhaite réaliser tous ces déplacements au cours du mois de juillet […] bien que, s'il y a un changement dans l'agenda pour quelque raison que ce soit, il n'est pas exclu que la tournée puisse continuer en septembre», a déclaré son porte-parole, cité par le média.

«Dans tous les cas, pour des raisons de sécurité, les voyages du roi et de la reine ne sont généralement confirmés que quelques jours avant la date indiquée», précise-t-il.

Que va faire le Maroc?

L’Espagne exerce sa souveraineté sur Ceuta depuis 1580, et sur Melilla depuis 1496. En 1993, après l’entrée de l’Espagne dans l’Union européenne, ces deux villes ont acquis le statut de territoire autonome enclavé en plein cœur du Maroc qui revendique sa souveraineté sur ces deux régions depuis 1956.

Ainsi, en 2007, le royaume chérifien s’est opposé à la visite à Ceuta et Melilla du roi d'Espagne Juan Carlos, rappelant pour consultation son ambassadeur à Madrid. Des manifestations populaires ont également eu lieu pour dénoncer cette visite qui était la première visite officielle du souverain espagnol dans ces deux villes depuis son accession au trône en 1975.

«Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadeur à Madrid. Il s'agit d'un acte fort après que nous eûmes exprimé notre rejet de cette visite», avait affirmé le porte-parole du gouvernement Khalid Naciri, soulignant que c'est le roi Mohammed VI en personne qui «a décidé de [le] rappeler», selon l’AFP.

Pour M.Naciri, «cette visite est regrettable, inappropriée et inopportune et elle ne s'inscrit pas dans l'excellence des relations entre les deux pays». «Nous nous attendions à une gestion appropriée de ce dossier de la part de la partie espagnole», avait-il poursuivi.

Rappelant cet épisode dans l’histoire des relations bilatérales entre les deux pays, Yabiladi se demande si le Maroc réagira à la visite du roi d’Espagne à Ceuta et Melilla de la même manière qu’en 2007? Affaire à suivre…

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
rappel de l'ambassadeur, crise diplomatique, visite officielle, visite, Melilla, Ceuta Ahora, Ceuta, Espagne, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook