Maghreb
URL courte
Par
105632
S'abonner

De parents algériens, l’ex-international français Karim Benzema a présenté sur Twitter ses vœux à l’occasion du 58e anniversaire de la fête de l’Indépendance de l’Algérie célébrée le 5 juillet dans un contexte spécial. Après son éviction de l’équipe de France, il avait exprimé son désir de jouer pour l’Algérie.

L’ex-international français Karim Benzema, dont les parents sont d’origine algérienne et qui ne cache pas son souhait d’endosser le maillot des Fennecs depuis son renvoi de l’Équipe de France, a présenté sur son compte Twitter ses meilleurs vœux aux Algériens à l’occasion de la fête de l’Indépendance nationale.

Cette année, les Algériens fêtent le 58e anniversaire de l’Indépendance (5 juillet 1962) dans un climat exceptionnel et inédit suite à la restitution par la France vendredi 3 juillet de 24 crânes d’imminents résistants au colonialisme.

«5 juillet 1962-5 juillet 2020, 58e anniversaire d’indépendance de l’Algérie. En ce jour, bonne indépendance à tout le peuple algérien», écrit Karim Benzema.

Le problème avec les Bleus

En 2015, Karim Benzema a été exclu de l’Équipe de France suite à l’affaire de la sextape dans le cadre de laquelle il a été mis en examen. Bien que l’attaquant du Real Madrid n'ait pas été déclaré coupable par la justice, les révélations ont gravement entaché son image et affecté sa carrière internationale.

En effet, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël le Graët a confié en novembre 2019 lors d’une une interview sur RMC Sport que la carrière internationale de l’attaquant madrilène était terminée. En réponse, le joueur a laissé entendre sur Twitter qu'il pourrait jouer pour une autre sélection, comme l’Algérie.

​Cependant, selon les lois de la FIFA, Karim Benzema ne peut jouer pour un autre pays que s’il est déchu de sa nationalité française.

Un jour exceptionnel pour les Algériens

Rapatriés vendredi 3 juillet, date hautement symbolique de la guerre d’Algérie correspondant au jour de l’annonce du résultat du référendum d’autodétermination du 1er juillet 1962 lors duquel les Algériens ont voté à 99,72% pour l’indépendance du pays, les crânes de 24 résistants du XIXe siècle ont été inhumés dimanche 5 juillet au «Carré des martyrs de la Révolution algérienne», au cimetière d’Al Alia, à Alger. La cérémonie s’est déroulée en la présence du Président Abdelmadjid Tebboune et de toutes les hautes autorités civiles et militaires du pays.

Lors d’un entretien accordé le 4 juillet à France 24, le Président Tebboune a déclaré attendre des excuses de la France pour la colonisation de l'Algérie. Il a par ailleurs estimé que son homologue Emmanuel Macron était «quelqu'un de très honnête» susceptible de contribuer au climat d'apaisement dans les relations entre les deux pays.

Lire aussi:

«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Moscou explique la condition sine qua non de son recours à l’arme nucléaire
Tags:
football, mémoire, fête de l'Indépendance, Fête des martyrs, fête nationale, France, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook