Maghreb
URL courte
Par
7168
S'abonner

Le Maroc a désigné lundi 6 juillet un nouvel ambassadeur en Algérie, informe une note du palais royal. Cette décision intervient deux jours après l’entretien accordé par le Président algérien à France 24, lors duquel il avait assuré qu’il n’avait aucun problème «ni avec le peuple marocain, ni avec le roi Mohammed VI».

Le roi Mohammed VI a nommé lundi 6 juillet lors d’un conseil des ministres un nouvel ambassadeur du royaume chérifien en Algérie, indique un communiqué du palais royal. Cette nomination intervient dans un climat de tensions, suite à l’incident au cours duquel le consul marocain à Oran a qualifié l’Algérie «d’État ennemi» et à la décision du gouvernement de construire une base militaire près de la frontière algérienne. Samedi 4 juillet, le Président Abdelmadjid Tebboune a commenté cette situation lors d’un entretien accordé à France 24, affirmant que toute initiative positive de la part de Rabat serait «la bienvenue» pour clore ces problèmes. Le lendemain, le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitation au chef de l’État algérien à l’occasion du 58e anniversaire de l’Indépendance, mettant l’accent sur «la solidité des liens de fraternité liant les peuples algérien et marocain», selon Maghreb Arabe Presse (MAP).

Ainsi, selon la note du palais royal, le souverain chérifien a nommé le diplomate Mohamed Aït Ouali au poste d’ambassadeur du Maroc en Algérie, en remplacement de M.Lahcen Abdelkhalek.

«Une autre forme d’escalade»

En plus du désaccord des deux pays sur la question du Sahara occidental et de la frontière terrestre fermée depuis 1994, la décision du Maroc de construire une base militaire près de la frontière algérienne a fait monter les tensions d’un cran.

En effet, lors d’un entretien accordé samedi 4 juillet à France 24, le Président Tebboune a affirmé que «jusqu’à présent l’escalade était verbale mais nous constatons que nos frères marocains passent à une autre forme d’escalade». «J’espère que cela va s’arrêter», a-t-il ajouté.

La décision marocaine de construire cette base a été prise dans le contexte du projet de réforme constitutionnelle en Algérie qui autorise l’armée à mener des opérations à l’étranger en cas de nécessité impérieuse pour la sécurité et la défense nationale. Cette nouvelle disposition a été perçue comme une menace au Maroc.

À ce propos, le chef de l’État algérien a expliqué à France 24 qu’«on nous prête des intentions. Chaque fait interne algérien est analysé en fonction de leurs arrière-pensées». «Nous n’avons aucune arrière-pensée. Nous n’avons aucun problème avec le peuple marocain, ni avec le roi du Maroc [Mohammed VI, ndlr]», a-t-il insisté, soulignant que toute initiative marocaine «pour clore ce dossier sera la bienvenue». Il a également écarté toute possibilité de conflit militaire entre les deux pays, affirmant que «la sagesse a toujours prévalu entre les deux États».

Une journée après cet entretien, le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitation au Président algérien à l’occasion du 58e anniversaire de l’Indépendance algérienne (5 juillet 1962). Le souverain chérifien a réaffirmé «la solidité des liens de fraternité liant les peuples algérien et marocain qui tire sa force de la solidarité fraternelle ayant marqué leur lutte héroïque pour la liberté et l’indépendance, ainsi que de leur ferme conviction de l'unité du destin maghrébin commun», selon MAP.

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
conflit au Sahara occidental, Sahara occidental, fermeture des frontières, frontière, relations diplomatiques, relations bilatérales, reprise de relations, Abdelmadjid Tebboune, roi Mohammed VI du Maroc, Mohammed VI, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook