Maghreb
URL courte
Par
17311
S'abonner

Trois personnes issues d’une même famille, âgées d’entre 50 et 90 ans, sont mortes mercredi dans une ville au sud-ouest d’Alger, indique une note de la Protection civile locale qui précise que ce drame est dû à une fuite de monoxyde de carbone par le chauffe-bain du domicile familial, a rapporté Algérie 1. Trois autres personnes sont hospitalisées.

Une fuite de gaz a provoqué un drame dans la ville de Theniet Lahdjar, dans la wilaya (région) de Médéa, au sud-ouest de la capitale algérienne, indique un communiqué de la Protection civile locale, relayé par le site d’information Algérie 1. Trois personnes sont mortes, alors que trois autres sont hospitalisées, précise la source.

La Protection civile de la ville de Theniet Lahdjar informe que le drame a eu lieu mercredi 15 juillet, provoqué par une fuite de monoxyde de carbone émanant du chauffe-bain du domicile familial.

Ainsi, trois personnes d’une même famille, âgées d’entre 50 et 90 ans, ont trouvé la mort des suites de l’inhalation du monoxyde de carbone.

Par ailleurs, trois autres personnes, âgées d’entre 3 et 55 ans, ont été évacuées vers l’hôpital en état de choc, a ajouté la note.

Selon un bilan officiel de la Protection civile nationale datant de fin janvier 2020, 173 personnes sont mortes en 13 mois en Algérie des suites d’intoxications au monoxyde de carbone, un gaz insidieux car inodore.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
Tags:
fuite de gaz, monoxyde de carbone, intoxication, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook