Maghreb
URL courte
Par
41914
S'abonner

Le ministre algérien de la Santé a déclaré à la Radio nationale que dès que le traitement anti-coronavirus sera sur le marché, l’Algérie en achètera les premiers lots. Une annonce qui vient confirmer celle faite par le Premier ministre la veille.

Le ministre algérien de la Santé, le Pr Abderrahmane Benbouzid, a affirmé lundi 3 août sur les ondes de la Chaine 3 de la Radio nationale que son pays sera parmi les premiers à se procurer le traitement anti-Covid-19, une fois qu’il aura été homologué et mis sur le marché. Il a indiqué que son ministère a déjà pris contact avec des laboratoires qui travaillent sur la mise au point d’un vaccin. Dimanche, le Premier ministre Abdelaziz Djerad avait déjà fait savoir que l’Algérie sera parmi les premiers pays à l’acquérir, dès qu’il sera commercialisé.

Le Pr Benbouzid a annoncé que des contacts ont déjà été établis «avec plusieurs laboratoires qui travaillent actuellement à la mise au point de ce traitement», soulignant que la production de ce médicament «n’est plus qu’une question de temps».

Par ailleurs, le ministre de la Santé a rassuré que la vaccination ne sera pas obligatoire et que «la liberté des citoyens sera strictement respectée». «La priorité sera donnée d’abord aux personnels soignants, aux malades chroniques et aux services de sécurité», a-t-il souligné.

Quid du vaccin anti-Covid-19?

Dimanche 2 août, à l’issue d’une réunion ministérielle consacrée à l'exploration des vaccins anti-Covid-19 susceptibles d’être commercialisés sous peu, le chef de l’exécutif a déclaré à la presse que «l’Algérie sera parmi les premiers pays» à l’acquérir, rapportait Algérie 1.

M.Djerad a ajouté que l’Algérie a entrepris «les contacts indispensables avec les pays ayant réalisé une avancée dans leurs recherches pour la production du vaccin anti-Covid-19».

Il a également dit que «plusieurs indicateurs confirment que bon nombre de laboratoires avaient atteint la 3e étape, à savoir: les essais sur les humains, afin de s'assurer de l'efficacité du vaccin et de son effet positif sur la santé humaine».

Le même jour, le Comité scientifique a fait état de 515 nouveaux cas de contamination pour un total de 31.465 depuis le début de la maladie en Algérie, 1.231 décès et 21.419 guérisons.

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Navire turc arraisonné par une frégate allemande, Ankara fulmine
Tags:
obligation vaccinale, anti-vaccins, vaccination, pro-vaccin, vaccin, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, Abdelaziz Djerad, Algérie 1, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook