Maghreb
URL courte
Par
192420
S'abonner

François Gouyette, le nouvel ambassadeur de France à Alger, a reçu l’agrément des autorités algériennes, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères cité par le site Algérie 360.

Dans un communiqué transmis à la presse locale, le ministère algérien des Affaires étrangères a annoncé mardi 4 août l’acceptation de la lettre d’accréditation du nouvel ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette. Il a été nommé à ce poste par Emmanuel Macron lors du Conseil des ministres du 29 juillet, en remplacement de Xavier Driencourt parti à la retraite.

«Le Gouvernement algérien a donné son agrément à la nomination de son Excellence monsieur François Gouyette en qualité d’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République algérienne démocratique et populaire», a informé le communiqué relayé par le site d’information Algérie 360.

Le nouvel ambassadeur a été décrit par son prédécesseur comme un «grand ami de l’Algérie» et un «fin connaisseur du Maghreb et du monde arabe», a indiqué une source à Tout Sur l’Algérie (TSA).

Son parcours professionnel

En effet, François Gouyette a occupé le poste d’ambassadeur de France à Abu Dhabi (2001), Tripoli (2008-2011), Tunis (2012-2016) et enfin Riyad à partir de 2016. Il a également été désigné ambassadeur chargé du processus euro-méditerranéen (2005-2008).

M.Gouyette a aussi occupé depuis 1981 plusieurs fonctions dans des ambassades françaises de pays méditerranéens et au sein du ministère des Affaires étrangères, avant d’être nommé ambassadeur dans les pays arabes cités plus haut, dont il maîtrise d’ailleurs parfaitement la langue.

Plusieurs questions sensibles, dont certaines minent les relations entre l’Algérie et la France, l’attendent.

Redynamiser les relations

Le dossier libyen et la sécurité dans le Sahel sont la priorité pour les autorités algériennes qui voient dans l’arrivée de milliers de terroristes et de mercenaires sur le sol libyen en provenance de Syrie et d’Irak comme un danger mortel. Le conflit au Sahara occidental est également l’un des sujets sensibles que M.Gouyette aura à traiter.

Par ailleurs, il y a le déséquilibre de la balance commerciale entre les deux pays en faveur de la France, l’investissement dans l’économie algérienne et la récupération des fonds détournés par de hauts dignitaires algériens et placés dans l’Hexagone ainsi que l’épineux dossier mémoriel

Le général Noureddine Gouassemia, nouveau commandant de la Gendarmerie nationale algérienne
© Photo. Sputnik via le Ministère algérien de la Défense nationale
Concernant le conflit en Libye et ses répercussions sur tous les pays de la région, la même source a expliqué à TSA que M.Gouyette «va être très utile».

«Alger va trouver un très bon interlocuteur en la personne du nouvel ambassadeur sur les questions régionales. Il a été ambassadeur à Tunis et Tripoli, il connait aussi les pays du Golfe où il a la confiance des dirigeants. Il fait partie des rares diplomates français qui ont une connaissance profonde du Maghreb et c’est un homme qui a de solides réseaux dans l’establishment français», a-t-elle ajouté.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
refroidissement des relations, relations diplomatiques, relations bilatérales, relations économiques, reprise de relations, relations publiques, France, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook