Maghreb
URL courte
Par
2184
S'abonner

Les Forces royales de l’air marocaines reprennent du service dans la formation des pilotes de ligne dans le cadre du projet entériné par le roi Mohammed VI qui définit un partenariat entre l’armée et l’École royale de l’air, fait savoir Aujourd’hui le Maroc.

Désormais, les pilotes de ligne au Maroc seront formés en collaboration avec les Forces royales de l’air, conformément au projet proposé par le gouvernement relatif à la réorganisation de l’École royale de l’air et approuvé par le roi Mohammed VI, rapporte le site d’information Aujourd’hui Le Maroc.

«Le but est de faire bénéficier les compagnies civiles dans le domaine de l’aviation de l’expertise militaire dans la formation des pilotes de ligne», indique le média.

Ainsi, les futurs pilotes recevront une formation dans le cadre d’un partenariat entre l’Administration de la Défense nationale et les compagnies de transport aérien. Dans leur cursus, en plus des cours théoriques et pratiques, les futurs pilotes recevront une formation militaire «qui fera d’eux des officiers de réserve de facto», souligne l’article.

Aujourd’hui le Maroc rappelle que ce système mixte de formation des pilotes de ligne existait au royaume chérifien jusqu’à ce qu’il ne soit abandonné au milieu des années 1990.

En effet, «les lauréats de l’école de l’aviation civile et futurs pilotes de ligne devaient passer un stage à l’École royale de l’air de Marrakech, ainsi que dans les bases aériennes [militaires, ndlr] de Benguérir et Kénitra», explique-t-il le média qui précise que «le stage durait six mois».

C-130H des Forces royales de l'air marocaines
© CC BY-SA 2.0 / Dmitry Terekhov
C-130H des Forces royales de l'air marocaines

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
formation, copilote, pilote, Forces armées royales (FAR), roi Mohammed VI du Maroc, Royal Air Maroc, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook