Maghreb
URL courte
Par
56115
S'abonner

Suite au démantèlement d’un réseau de trafic à Oujda, dans le nord-est du Maroc, la Brigade nationale de la police judiciaire a saisi «12 lingots d’un poids de 20 kilogrammes d’or, 2.490.000 euros et 110.000 dirhams (9.136 euros)», indique un communiqué de la DGSN. Quatre personnes ont été arrêtées. Une enquête est en cours.

Sur la base des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) marocaine, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) d'Oujda a démantelé un réseau de plus de cinq personnes soupçonné d’activités criminelles, informe un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) cité par le site d’information Yabiladi. Ladite note précise que des quantités importantes d’or et d’argent en euros ont été saisies suite à l’arrestation de quatre personnes.

Le communiqué rapporte que «12 lingots d’un poids de 20 kilogrammes d’or, 2.490.000 euros et 110.000 dirhams (9.136 euros)» ont été interceptés et quatre suspects interpellés.

Selon la DGSN, les policiers ont également tenté d’arrêter une cinquième personne suspectée d’appartenance au réseau dans la région de Beni Drar, mais ils ont fait face à une farouche opposition d’un groupe d’individus qui les ont attaqués avec des pierres. Un policier a été blessé. Un autre a procédé à deux tirs de sommation pour disperser la foule.

Les quatre prévenus ont été placés en garde à vue. Une enquête est en cours pour déterminer leur responsabilité dans le réseau.

La BNPJ d’Oujda poursuit ses recherches pour interpeller le reste des complices, y compris les suspects qui ont refusé d'obtempérer et opté pour la violence à l'égard des policiers, conclut la note.

Lire aussi:

Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Tags:
euro, or, Banque centrale du Maroc, gouvernement marocain, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook