Maghreb
URL courte
Par
11257
S'abonner

Le tanker libérien Wila a été retenu par deux bâtiments de guerre et un hélicoptère iraniens, annonce sur Twitter le Commandement central de l’armée des États-Unis qui publie une vidéo. L’Iran n’a pour le moment pas commenté l’information.

Le Commandement central de l’armée des États-Unis (CENTCOM) a publié sur Twitter une vidéo montrant, selon lui, un navire dénommé Wila pris d’assaut dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août dans les eaux internationales par deux bateaux et un hélicoptère de la marine iranienne.

La vidéo montre un navire et au-dessus un hélicoptère depuis lequel des soldats descendent. Le CENTCOM n'a pas fourni plus de détails sur l'incident.

Les autorités militaires iraniennes n’ont pour le moment fait aucune déclaration à ce sujet.

Un bateau du Liberia

Selon Reuters, actionnaire de Refinitiv Eikon qui fournit les données satellitaires de suivi des navires, le Wila détenu par la marine iranienne est un pétrolier battant pavillon libérien. Le navire est actuellement près du port de Khor Fakkan, aux Émirats arabes unis, qui donne sur le golfe d’Oman, précise l’agence.

Dans une déclaration à Reuters, un responsable militaire américain indique sous couvert d’anonymat que l’incident s’est déroulé près du détroit d'Ormuz, précisant que «les forces iraniennes ont finalement libéré le navire».

Par ailleurs, il explique que l’US Navy s’est tenue loin de l’incident et s’est contentée de suivre l’évolution de la situation.

En juillet 2019, l'Iran a brièvement retenu un pétrolier britannique dans le golfe Persique après que la Royaume-Uni a saisi un navire iranien, l'accusant de violer les sanctions contre la Syrie.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
hélicoptères, tanker, pétrolier, Force aérienne des États-Unis, États-Unis, états-majors, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook