Maghreb
URL courte
Par
1716
S'abonner

Le Maroc a annoncé sa participation à l’étude de l’OMS visant à déterminer l’efficacité de quatre procédés thérapeutiques contre le coronavirus à travers le monde et ainsi obtenir une quantité suffisante du vaccin, selon le site H24.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dernièrement lancé une étude multicentrique autour de quatre protocoles thérapeutiques utilisés dans le traitement de l’épidémie de Covid-19 à travers le monde. Lors d’une déclaration à la presse ce lundi 17 août à Rabat, le ministre marocain de la Santé Khalid Aït Taleb a annoncé la participation de son pays à ces essais. Rabat souhaite obtenir une quantité suffisante du vaccin pour ses citoyens dans les meilleurs délais, indique le site d’information H24.

«Le royaume [chérifien, ndlr], à l’instar de ce qui se passe dans le monde, va participer avec certains pays aux essais multicentriques relatifs au Covid-19», a déclaré le ministre. Selon le responsable, l’objectif recherché est d’«obtenir la quantité suffisante de vaccin pour les citoyens dans les délais opportuns et garantir une autosuffisance par rapport à la production du vaccin». M.Aït Taleb a souligné que le Maroc disposait «de l’arsenal réglementaire et juridique lui permettant de se positionner» en vue de l’acquisition rapide du vaccin.

Le programme de l’OMS

En collaboration avec plusieurs laboratoires mondiaux, l’OMS a lancé une étude multicentrique pour évaluer l’efficacité et l’innocuité de quatre protocoles de traitement du coronavirus. Il s’agit pour le premier du remdesivir, testé pour le virus Ebola. Le deuxième concerne l’hydrochloroquine, un antipaludéen associé à l’azithromycine. Le troisième testera les antiviraux ritonavir et lopinavir utilisés dans le traitement du sida. Enfin, le ß-Inferfereon, immunitaire et antiviral utilisé pour traiter l’hépatite C en association avec d’autres médicaments antiviraux.

Outre la Russie qui a officiellement enregistré la semaine dernière le premier vaccin contre le coronavirus sous le nom Spoutnik V, cinq autres projets sont actuellement en phase de développement en Chine, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Allemagne.

Lire aussi:

Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Ce qui arrive à une personne empoisonnée au Novitchok? Un concepteur répond
Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Des scientifiques désignent les «responsables» de la propagation de la pandémie de Covid-19
Tags:
Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), obligation vaccinale, anti-vaccins, vaccination, pro-vaccin, vaccin, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook