Maghreb
URL courte
Par
6734
S'abonner

Les Algériens ayant déposé des demandes de visas d’étude pour la France depuis fin juin vont commencer à recevoir leur document à partir de ce mercredi 19 août, annonce le Consulat général de France à Alger sur son site. Ces visas «autorisent le franchissement de la frontière» accompagnés de l’attestation de déplacement international dérogatoire.

À l’approche de la rentrée scolaire et universitaire, le Consulat général de France à Alger annonce sur son site la reprise de la délivrance des visas D long séjour pour études à partir du 19 août. 

«À compter de mercredi 19 août, le consulat général commence la délivrance des visas D pour études», indique la note, précisant que «les premiers passeports visés seront disponibles au centre VFS Global à partir de dimanche en milieu de journée ou acheminés par voie postale selon la procédure que vous avez choisie».

Par ailleurs, dans le contexte de la suspension des vols entre l’Algérie et la France à cause de la pandémie de Covid-19, le Consulat général souligne que «le visa D délivré autorise le franchissement de la frontière accompagné de la nouvelle attestation de déplacement international dérogatoire qui sera publiée à brève échéance sur le site du ministère français de l’Intérieur».

Les Marocains et les Algériens en tête des étudiants étrangers en France

Dans un rapport publié sur son site, Campus France informe que l’Hexagone, qui était le 3e pays au monde concernant l’’accueil des étudiants étrangers en 2011, est passé au 5e rang en 2017.

«Cette position qui reste prédominante souffre cependant depuis quelques années de la force d’attraction toujours plus forte de l’anglais dans l’enseignement supérieur et de l’apparition de nouveaux pays de destination», explique le rapport. «Ainsi, la France accueille 5% des étudiants mobiles dans le monde, contre 7% cinq ans auparavant», précise le document.

Concernant le nombre d’étudiants selon leur origine nationale, certaines tendances se confirment parmi les pays les plus importants.

Ainsi, le rapport informe que «le Maroc et l’Algérie confirment leurs premières places devant la Chine avec des croissances sur cinq ans supérieures à l’ensemble des effectifs étrangers: respectivement +23 % et +42 % entre 2013 et 2018».

Par ailleurs, Campus France observe un léger ralentissement de la croissance des effectifs algériens sur l’année 2019 avec seulement +2 % de croissance.

En effet, en 2019, 41.729 étudiants marocains se sont inscrits en France, soit 12% du total des étudiants étrangers reçus cette année. Les Algériens, quant à eux, ont constitué 9% du même total pour l’année 2019, avec 31.196 étudiants inscrits.

La Chine, l’Italie et la Tunisie arrivent en 3e, 4e et 5e position avec respectivement 28.436 (8%), 14.692 (4%) et 13.025 (près de 4%) d’étudiants inscrits.         

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Cette phrase de Valérie Pécresse sur la Seine-Saint-Denis provoque une polémique
Tags:
frais d'études, études, demande de visa, conditions visas, refus de visa, France-visas, Carte Visa, visas, Algériens, Algérie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook