Maghreb
URL courte
Par
7242
S'abonner

Le chef de l’État algérien a effectué des changements importants à la tête de plusieurs directions et départements du ministère de la Défense, mettant ainsi fin aux fonctions de quatre généraux, annonce le dernier Journal officiel. En plus des remplaçants de ces derniers, il a également nommé un nouveau commandant des Forces aériennes.

Le Président Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, vient d’opérer d’importants changements à la tête de l’Armée nationale populaire (ANP), attestent les décrets présidentiels signés le 27 juin et parus mercredi 19 août dans le Journal officiel de la République algérienne.

Ainsi, le général-major Mahmoud Laraba prend le haut commandement des Forces aériennes de l’ANP.

Le chef de l’État a par ailleurs mis fin aux fonctions du chef du département des transmissions, des systèmes d'information et de la guerre électronique, le général-major Abdelkader Lachkhem. Le général-major Farid Bedjghit a été nommé à ce poste en replacement.

Tebboune a également déchargé le général-major Salim Grid de sa tâche de commandant de l'Académie militaire interarmes de Cherchell et lui a confié la direction des fabrications militaires au ministère de la Défense nationale. Il remplace le général-major Rachid Chouaki, démis de ses fonctions.

Le Président a par ailleurs remercié le chef du département Organisation et logistique de l'état-major de l’ANP, le général-major Ali Akroum, remplacé par le général-major Houes Ziari.

Enfin, le général-major Smail Seddiki est chargé de la Direction centrale du matériel au ministère de la Défense nationale en remplacement du général-major Mohammed Teboudelette.

D’autres remaniements

Ces changements dans le haut commandement de l’ANP interviennent moins de deux semaines après ceux ayant touché la Gendarmerie nationale et les services de renseignement.

En effet, début août, le chef de l’État a désigné le général Nouredine Gouassemia au poste de commandant de la Gendarmerie nationale. Il remplace le général-major Abderrahmane Arar qui a fait valoir ses droits à la retraite.

Deux autres importants changements sont également intervenus à la tête des deux directions sensibles des services de renseignement intérieurs et extérieurs, dépendant directement de la présidence de la République.

En effet, Abdelmadjid Tebboune a rappelé le général-major Mohamed Bouzit, alias Youcef, et l’a nommé au poste stratégique de directeur général de la Documentation et de la sécurité extérieure (DDSE).

Le général Abdelghani Rachedi a été également installé au poste de directeur général de la Sécurité intérieure (DGSI), en remplacement du général Wassini Bouazza actuellement détenu. Il a été condamné en appel mardi 23 juin par le tribunal militaire de Blida à une peine de huit ans de prison ferme assortie d’une amende de 3.400 euros.

Il était notamment poursuivi pour «faux et usage de faux, atteinte à corps constitué, détention d’arme à feu et de munitions de type IV».

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
Méfiance face aux vaccins anti-Covid: «vous n’êtes ni des cobayes ni des jouets de l’industrie pharmaceutique»
Tags:
général, Renseignements généraux de la police (Algérie), Abdelmadjid Tebboune, remaniement, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Marine algérienne, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook