Maghreb
URL courte
Par
6620
S'abonner

Le député de la communauté émigrée algérienne Noureddine Belmeddah a informé dimanche 30 août ses électeurs sur Facebook qu’il comptait écrire au Président Abdelmadjid Tebboune «pour lui demander de rouvrir les frontières» fermées depuis la mi-mars en raison de la pandémie du Covid-19.

Des informations faisant état d’une éventuelle réouverture des frontières de l’Algérie le 12 septembre avaient été rapportées la semaine dernière par certains médias. Or, le conseil des ministres tenu dimanche 30 août sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune n’a pas inscrit cette question sur son ordre du jour. Ainsi, le député de la communauté nationale à l’étranger Noureddine Belmeddah a annoncé sur Facebook sa décision de saisir par écrit le Président de la République «pour lui demander de rouvrir les frontières» du pays.

«Malheureusement, la question des modalités d’ouverture des frontières n’a pas été abordée aujourd’hui lors de la réunion du conseil des ministres», écrit le député. «Par conséquent, comme je vous l’ai promis, je vais écrire au Président de la République pour lui demander de rouvrir les frontières pour permettre l’entrée et la sortie des personnes encore bloquées, et à notre communauté de rentrer dans son pays», ajoute-t-il, soulignant que «nous sommes prêts à respecter toutes les mesures de sécurité requises à l’entrée dans le pays».

Les frontières algériennes sont fermées depuis le 17 mars, dans le cadre des mesures d’urgence prises par les autorités afin de lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19.

Quid des Algériens résidant à l’étranger?

Le Président Abdelamadjid Tebboune
© Photo / Sputnik via le Ministère algérien de la Défense nationale
Depuis la fermeture des frontières, le gouvernement algérien avait lancé plusieurs opérations de rapatriement de ressortissants bloqués à l’étranger. Pas moins de 30.000 personnes ont pu rentrer en Algérie par le biais de vols spéciaux.

Cependant, seuls les Algériens ayant voyagé avec un visa étaient concernés par ces vols de rapatriement. Ceux vivant à l’étranger n’ont pas eu la possibilité de rentrer au pays dans le cadre de ces opérations.

En partance d’Algérie, seules les personnes détentrices de la double nationalité, d’un titre de séjour ou d’un visa D d’installation, ont pu quitter le pays.

Fin juillet, l’Union européenne a retiré l’Algérie de sa liste des pays sûrs concernant le risque de propagation de la pandémie du Covid-19 suite à l’augmentation du nombre de contaminés dans le pays.

Ce dimanche 30 août, le bilan officiel a fait état de 364 nouveaux cas de contamination. Il a indiqué que le total des cas confirmés depuis le début de la maladie s'élevait dans le pays à 44.146, dont 1.501 décès et 30.978 guérisons.

Lire aussi:

Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
Abdelmadjid Tebboune, bilan, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, violation de la frontière, fermeture des frontières, ouverture des frontières, poste-frontière, frontière, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook