Maghreb
URL courte
Par
2913
S'abonner

Après avoir annoncé sa participation aux essais multicentriques des vaccins contre le Covid-19, le Maroc débutera «la semaine prochaine» ceux du vaccin chinois fabriqué par le laboratoire Sinopharm, ont indiqué des sources proches du dossier à Médias 24. Pas moins de 600 Marocains se sont portés volontaires.

Tel qu’annoncé le 17 août par le ministre marocain de la Santé Khalid Aït Taleb, le Maroc va participer à la phase III des essais cliniques du vaccin chinois contre le Covid-19, ont confié des sources proches du dossier au site d’information Médias 24. Selon elles, des centaines de Marocains sont candidats à ces essais «qui débuteront la semaine prochaine».

«Les essais phase III du vaccin de Sinopharm [laboratoire chinois, ndlr] au Maroc commenceront la semaine prochaine», rapportent ces sources, soulignant «que 600 volontaires participent» à ces expériences cliniques.

Les essais se dérouleront «dans trois structures hospitalières: les CHU de Rabat et de Casablanca ainsi que l'hôpital militaire de Rabat», précisent-elles.

«En cas de succès, les Marocains pourront accéder à ce vaccin»

Médias 24 explique que les essais seront supervisés par un comité d'éthique qui veillera au respect de la loi «relative à la protection des personnes participant aux recherches biomédicales, ainsi que dans le respect de la loi relative à la protection des données personnelles».

Toujours selon les sources, ce projet signé avec le laboratoire chinois «est déjà bouclé sur le plan juridique».

«En cas de succès, les Marocains pourront accéder à ce vaccin, comme c'est la règle dans ces cas-là», poursuivent-elles.

Par ailleurs, le site d’information rappelle que le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb a fait savoir lors de l’annonce de la participation de son pays à ces essais multicentriques que «le Maroc ira jusqu'à fabriquer lui-même le vaccin si les essais cliniques sont concluants».

Médias 24 estime que le cas échéant, «le laboratoire marocain Sothema» se chargera probablement de la production du vaccin seul ou dans le cadre d’un partenariat avec Sinopharm.

L'Argentine, la Chine, les Émirats arabes unis et le Pérou participent également à ces essais cliniques.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), obligation vaccinale, anti-vaccins, vaccination, pro-vaccin, vaccin, essais cliniques, essais, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook