Maghreb
URL courte
Par
21211
S'abonner

À quelques jours du début de la phase III des essais cliniques multicentriques du vaccin anti-Covid-19 chinois au Maroc, le roi Mohammed VI s’est entretenu par téléphone avec Xi Jinping, informe une note du palais royal relayée par MAP. La lutte contre la pandémie était à l’ordre du jour des discussions.

Dans le sillage des deux accords signés le 20 août entre le royaume chérifien et la Chine relatifs à la phase III des essais cliniques multicentriques du vaccin anti-Covid-19 chinois, le roi Mohammed VI s’est entretenu lundi 31 août par téléphone avec le Président Xi Jinping, annonce un communiqué du palais royal relayé par Maghreb Arabe Presse (MAP). En plus des Outre les relations bilatérales, la coopération dans la lutte contre la pandémie était au centre des discussions entre les deux chefs d’État.

«Le souverain chérifien a à cette occasion remercié la Chine pour l’appui et l’accompagnement qu’elle a apportés aux mesures préventives fortes prises par le Maroc afin d’endiguer la propagation de la pandémie, et ce aussi bien en termes d’équipements médicaux et de tests de dépistage, qu’en matière d’échanges d’informations et d’expertise», souligne la note.

Par ailleurs, les deux responsables «ont abordé […] les étapes futures de la coopération opérationnelle entre le royaume du Maroc et la République populaire de Chine, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19», ajoute-t-elle.

Deux accords de coopération

Le 20 août, Rabat a signé deux accords avec le laboratoire national chinois Sinopharm CNBG portant sur la coopération quant à la phase III des essais cliniques multicentriques du vaccin anti-Covid-19 développé par la société chinoise.

Le Maroc a décidé de mener avec Sinopharm «ces essais cliniques multicentriques du vaccin, dans une première sans précédent dans l’histoire du royaume», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita à l’issue de la signature de ces deux accords, selon le site d’information Yabiladi.

Un début la semaine prochaine?

Le Maroc débutera «la semaine prochaine» les essais cliniques du vaccin chinois, ont indiqué des sources proches du dossier à Médias 24. Pas moins de 600 Marocains se sont portés volontaires, précisent-elles. Toujours selon ces sources, les essais se dérouleront «dans trois structures hospitalières: les CHU de Rabat et de Casablanca ainsi que l'hôpital militaire de Rabat».

Médias 24 rapporte que les essais seront supervisés par un comité d'éthique qui veillera au respect de la loi «relative à la protection des personnes participant aux recherches biomédicales, ainsi que dans le respect de la loi relative à la protection des données personnelles».

Par ailleurs, le site d’information rappelle que le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb a fait savoir lors de l’annonce de la participation de son pays à ces essais multicentriques que «le Maroc ira jusqu'à fabriquer lui-même le vaccin si les essais cliniques sont concluants».

Ces accords de coopérations s’inscrivent dans le cadre du partenariat stratégique signé en mai 2016 à Pékin par le roi Mohammed VI et le Président Xi Jinping.

Lire aussi:

Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Tags:
Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), obligation vaccinale, anti-vaccins, vaccination, pro-vaccin, vaccin, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), coronavirus SARS-CoV-2, souche de coronavirus, Covid-19, Chine, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook