Maghreb
URL courte
Par
3814511
S'abonner

Sur fond d’informations non officielles faisant état d’une commande algérienne de Su-57 à la Russie, Military Watch Magazine publie une photo qui montre le chef de l’état-major de l’armée algérienne saluant des hauts gradés devant une peinture murale mettant en scène deux avions du type au sein du ministère de la Défense.

Military Watch Magazine a publié la photo d’une peinture murale à l’intérieur du ministère algérien de la Défense nationale qui présente deux chasseurs furtifs de 5e génération Su-57 aux côtés d’autres armements de fabrication russe. Alors que l’armée de l’air algérienne n’est pas équipée de ce genre d’aéronefs dernier cri, cette peinture soulève des questionnements alors que des rapports publiés fin décembre 2019 faisaient état d’une commande de l’Armée nationale populaire (ANP) de 14 Su-57, ce qui ferait de l’Algérie le premier acquéreur étranger de l’avion de combat.

En effet, la photo montre le chef de l’état-major de l’ANP, le général de corps d’armées Saïd Chanegriha, saluant les commandants des différentes forces de l’armée algérienne qui se tiennent devant la peinture murale en question.

D’autres armements figurent également sur l’œuvre, dont des bombardiers de type Su-30MKA, des chars T-90 et une frégate, tous de fabrication russe.

Quelle lecture faire de cette peinture?

L’Algérie a conclu trois contrats pour l’achat de Su-57, Su-34 et Su-35 avec 14 appareils de chaque modèle, indiquait fin décembre le site d’information militaire algérien Menadefense.

Le média précisait que la décision d’acquérir des Su-57 a été prise l’été 2019 après la visite au salon aéronautique MAKS de Moscou d’une délégation de l’ANP conduite par le général-major Hamid Boumaïza, commandant de l’armée de l’air. Le général Boumaïza, ancien pilote de MiG-29, a été l’un des rares étrangers à essayer l’avion furtif russe sur simulateur, précisait la même source, soulignant que ces accords devraient être achevés en 2025.

Par ailleurs, Menadefense ajoutait que deux autres contrats en option pour l’achat de Su-34 et Su-35 avec 14 appareils de chaque avaient également été signés dans le but de remplacer les avions qui seront retirés de la flotte de l’armée de l’air dans les prochaines années.

Ainsi, en 2025, l’ANP sera en mesure de déployer deux escadrons de Su-30MKA, un de Su-57, un de Su-35 et un de MiG-29M2. Elle a également en sa possession deux escadrons de Su-24 modernisés et un de Su-34 pour la flotte de bombardiers, détaillait le média.

À ce jour, aucune information officielle, d’un côté comme de l’autre, ne confirme la conclusion de ces accords.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
Su-57 (T-50, PAK-FA), Russie, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook