Maghreb
URL courte
Par
30647
S'abonner

Le directeur du service fédéral russe de la coopération technico-militaire est en visite ce mardi à Alger où il s’est entretenu avec le chef d’état-major de l’armée algérienne, indique un communiqué du ministère algérien de la Défense dont Sputnik s’est procuré une copie. Cette visite intervient deux jours avant celle du chef du Pentagone.

À deux jours de l’arrivée en Algérie du secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, dans le cadre d’une tournée dans les pays du Maghreb, le directeur du service fédéral pour la coopération militaire et technique de la Fédération de Russie, Dimitri Chougaev, s’est rendu ce mardi 29 septembre à Alger. Il a été reçu par le chef de l’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d’armée Saïd Chengriha, indique un communiqué du ministère algérien de la Défense nationale dont Sputnik a eu une copie.

​«Cette rencontre intervient en marge de la réunion préparatoire de la 19e session du Comité intergouvernemental algéro-russe, qui se tiendra en Fédération de Russie avant la fin de l’année en cours», précise la note du ministère.

Par ailleurs, le communiqué souligne que «lors de cette rencontre, les deux parties ont tenu des discussions qui ont porté sur l’état de la coopération militaire entre les deux pays, et ont échangé des analyses et des points de vue sur les questions d’intérêt commun».

Contrer «les activités pernicieuses de la Chine et de la Russie» en Afrique?

Le chef du Pentagone Mark Esper entamera mercredi 30 septembre une visite au Maghreb le conduisant en Tunisie, puis en Algérie jeudi 1er octobre et enfin au Maroc vendredi.

Cette visite, la première depuis 15 ans d’un secrétaire d’État américain à la Défense après celle effectuée en 2006 par Donald Rumsfeld, a pour but de réaffirmer l'engagement des États-Unis dans la région et renforcer la coopération les pays maghrébins, a indiqué un haut responsable militaire américain à l’AFP.

Il s’agit notamment d'évoquer les menaces que représentent pour les pays «les organisations extrémistes comme Daech* ou Al-Qaïda*» ainsi que «l'instabilité régionale exacerbée par les activités pernicieuses de la Chine et la Russie sur le continent» africain, a-t-il souligné.

En Algérie, Mark Esper sera reçu par le Président Abdelmadjid Tebboune. Les discussions porteront sur les moyens d’«approfondir la coopération avec l'Algérie sur des questions clés de sécurité régionale, comme la menace posée par les groupes extrémistes», a expliqué la même source.

La visite de Mark Esper intervient dans le contexte du coup d’État au Mali et les récentes évolutions de la crise en Libye.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
visite d'Etat, visite officielle, Mark Esper, Kaïs Saïed, Abdelmadjid Tebboune, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook