Maghreb
URL courte
Par
281133
S'abonner

Les premiers cas de contamination par le variant indien du coronavirus ont été détectés au Maroc et en Algérie, ont fait savoir les autorités sanitaires de ces deux pays maghrébins.

Les autorités de santé marocaine et algérienne ont annoncé ce lundi les premières contaminations à la souche indienne du coronavirus.

Deux cas confirmés d’infection au variant, connu sous le nom scientifique B.1.617, ont notamment été détectés à Casablanca, la plus grande ville du Maroc, et six cas ont été repérés dans la wilaya de Tipaza, dans le nord de l’Algérie.

B.1.617, un variant à «double mutation», vient de semer beaucoup d’inquiétudes dans le monde entier et en France en particulier, où il est présent depuis la fin avril. Selon les structures de l’Onu, cette souche «a un taux de croissance plus élevé que les autres variants en circulation en Inde» et a été retrouvée dans «au moins 17 pays». Les craintes d’une propagation de ce «double mutant» indien, plus rapide par rapport aux autres variants du coronavirus, n’ont cependant pas de base scientifique solide.

Covid au Maroc et en Algérie

À comparer ces deux pays voisins, le Maroc s’avère beaucoup plus touché par la pandémie de coronavirus que l’Algérie.

En termes de nombre de contaminations par le Covid-19, affichées par l’Organisation mondiale de la santé, le Maroc, avec presque 512.000 cas confirmés et 9.032 décès, occupe la 41e place dans le monde, tandis que l’Algérie est le 87e pays sur cette liste avec 122.500 infections et 3.270 morts.

Or, le Maroc a fortement dépassé son voisin de l’est en ce qui concerne les mesures de vaccination de sa population. Le ministère marocain de la Santé reporte d’avoir administré à ce jour 9.389.397 vaccins alors que les données précises sur l’ampleur de la campagne vaccinale anti-Covid en Algérie sont manquantes.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
Inde, souche de coronavirus, Algérie, Maroc, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook