Maghreb
URL courte
Par
0 14
S'abonner

La réouverture des espaces et des centres culturels après une longue traversée du désert, consécutive à la pandémie de Covid19, a ressuscité les espoirs enfouis des professionnels et intellectuels, qui s’attendent à de jours meilleurs.

Suite à l'annonce de la décision de la reprise des activités culturelles et artistiques en présentiel, les professionnels espèrent un retour rapide à la vie normale, à travers une nouvelle programmation et des créations, leur permettant de renouer avec leur public.

«Après l'assouplissement des mesures préventives et la réouverture des théâtres et des centres culturels, il est temps pour les responsables, les acteurs culturels et les artistes d'œuvrer pour contribuer ensemble à la redynamisation de la vie culturelle et artistique au niveau de Fès en tirant les leçons de la période de confinement», a déclaré à la MAP la présidente du réseau national de la lecture et la culture, Fatiha Abdellah.

Selon la présidente du réseau, le processus de fermeture pendant près d'un an et demi a provoqué une quasi-paralysie des activités culturelles et le report de la plupart des grandes manifestations, affectant ainsi la scène culturelle à tous les niveaux.

Elle a plaidé pour le renforcement de la solidarité et l'entraide entre les intellectuels et le public, dans le but de redonner vie aux galeries, cinémas, bibliothèques, musées et centres culturels et de la jeunesse, soulignant l'importance de la rencontre directe avec le public, en ce sens qu'elle garantit l'interaction humaine entre l'artiste et le spectateur.

L'artiste plasticien Hicham Maidi a indiqué, de son côté, que la fermeture a affecté négativement l'ensemble des secteurs culturels et artistiques, ce qui s'est répercuté sur les professionnels sur les plans moral et financier, espérant que la reprise des activités puisse remédier à cette situation.

A l’exception de certaines initiatives limitées et espacées, fruit de la créativité de certains acteurs, la pandémie a provoqué une suspension totale des activités culturelles, a-t-il dit, ajoutant que les artistes devraient toujours rester une source d'énergie et de vitalité en temps de crise.

Même son de cloche chez le dramaturge Khammar Mrini, qui a indiqué que la période de fermeture des théâtres a constitué un véritable obstacle et une source de déception pour les artistes d'autant plus que les acteurs n'avaient plus d'espace pour créer et s'épanouir.

Selon lui, l'initiative de rouvrir les espaces culturels créera sans aucun doute un bon effet sur le moral des artistes, qui attendaient ce moment avec impatience.

Il a souligné la nécessité de faire preuve de créativité pour donner une nouvelle vie à la scène culturelle et artistique en général et créer de réelles opportunités d'emploi pour les professionnels, à travers des productions télévisuelles et cinématographiques et l'appui aux troupes théâtrales aux niveaux local et régional.

Pour l'artiste Rachid Hayani, les artistes doivent s'unir et travailler dur pour récupérer le temps perdu, d'autant plus que le public est impatient de renouer avec les théâtres et les spectacles.

Pour un retour à la normale, ces professionnels ont recommandé l'élaboration d'une programmation riche et utile pour le public, le renforcement du volet de la communication et la commercialisation, la diversification des activités culturelles et la conjugaison des efforts de l'ensemble des acteurs et la promotion du tourisme culturel à l'occasion de la période estivale.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook