Maghreb
URL courte
Par
212923
S'abonner

Le Maroc s'est dit disposé à aider l'Algérie pour lutter contre les incendies meurtriers qui font rage dans le nord du pays, sur fond de tensions entre les deux voisins.

Cette déclaration intervient après l'appel lancé début août par le roi du Maroc Mohamed VI au président algérien Abdelmadjid Tebboune «à faire prévaloir la sagesse» et «œuvrer à l'unisson au développement des rapports» entre les deux pays voisins.

Mohammed VI a donné des instructions afin d'exprimer «la disponibilité du Royaume du Maroc à aider l'Algérie à combattre les incendies de forêt qui ravagent plusieurs régions du pays», d'après un communiqué mercredi du ministère des Affaires étrangères marocain.

«Deux Canadairs ont été mobilisés afin de participer à cette opération, dès accord des autorités algériennes», d'après la même source.

Au moins 69 personnes sont mortes dans les dizaines d'incendies frappant depuis lundi soir le nord de l'Algérie contre lesquels pompiers, militaires et volontaires tentent de lutter.

Sans répondre directement à l'appel début août du roi Mohamed VI, M. Tebboune a déclaré dimanche, durant une rencontre avec la presse, que l'Algérie était disposée à abriter une rencontre entre le Maroc et le Polisario.

Les relations entre Rabat et Alger sont tendues depuis des décennies, en raison du soutien de l'Algérie au Front Polisario qui réclame un référendum d'autodétermination dans le territoire disputé du Sahara occidental, tandis que le Maroc, qui contrôle environ 80% de ce vaste territoire désertique, propose un plan d'autonomie sous sa souveraineté.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Liban: avec l’arrivée en grande pompe du pétrole iranien, le jour de gloire du Hezbollah?
Tags:
Algérie, Maroc, incendie, incendie de forêt
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook