• La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
  • La fabrication des souvenirs de la Coupe du Monde 2018
© Sputnik . Sergei Pyatakov
L’usine de Likino-Douliovo doit fabriquer environ 20 types de souvenirs consacrés à la Coupe du Monde de football 2018.

La compagnie Doulevski Farforo, dans la banlieue de Moscou, a obtenu le droit de fabriquer des souvenirs avec les symboles de la Coupe du Monde de football FIFA-2018 qui se déroulera cet été en Russie.

Découvrez dans ce diaporama réalisé par Sputnik des souvenirs consacrés à cet événement sportif grandiose que pourront se procurer des millions de supporters.

Lire aussi:

Édouard Philippe «porte tout l'échec» du début de quinquennat selon le président des Républicains
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Tags:
porcelaine, souvenir, Mondial 2018, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook