Lamborghini

Les Moscovites circuleront en Lamborghini dans les airs au-dessus de la Moskova (vidéo)

CC BY 2.0 / simone.brunozzi / Lamborghini
Moscou
URL courte
Les villes hôtes du Mondial 2018 (12)
5332

Les Moscovites et les visiteurs de la capitale russe pourront bientôt se rendre de la colline des Moineaux au stade Loujniki, qui accueillera le match d’ouverture du Mondial, à bord d’un moyen de transport développé par le célèbre constructeur italien Lamborghini.

Un téléphérique qui facilitera le chemin qu'il faut faire pour arriver au stade Loujniki depuis la colline des Moineaux, qui se trouve sur l'autre rive de la rivière Moskova, sera bientôt inauguré dans la capitale russe. Quelques jours avant la tenue du match d'ouverture du Mondial au stade Loujniki à Moscou, le téléphérique transportera ses premiers passagers.

Les cabines de ce nouveau téléphérique ont été construites par l'entreprise italienne Lamborghini, célèbre constructeur d'automobiles. Sa longueur est de 737 mètres et il y aura trois stations.

«Le téléphérique ne sera pas seulement une attraction touristique, il aura aussi deux autres fonctions, à savoir sportive et de transport. En hiver, on pourra l'utiliser pour monter des skieurs sur le tremplin de la colline des Moineaux qui est actuellement en rénovation», a fait savoir, cité par des médias russes, l'adjoint au maire de Moscou pour le développement urbain et la construction Marat Khusnullin.

Le trajet de la colline des Moineaux jusqu'au stade en téléphérique ne prendra que cinq minutes au lieu d'une vingtaine qu'il fallait faire à pied. Pour les touristes, un aller coûtera environ 400 ou 500 roubles.

 

Dossier:
Les villes hôtes du Mondial 2018 (12)

Lire aussi:

Bousculade lors du match Russie-Argentine: Moscou examinera les observations des fans
Un avion US atterrit en urgence à cause d'un moineau resquilleur à bord
Dépêchez-vous, 70% des hôtels de Moscou déjà réservés pour le Mondial 2018
Tags:
véhicule, téléphérique, Lamborghini, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik