Moyen-Orient
URL courte
Par
5221927
S'abonner

«La fin a sonnée pour les activités des bâtiments de guerre américains» dans les eaux du golfe Persique, a déclaré le commandant de la marine des Gardiens de la révolution, soulignant que les forces navales iraniennes étaient actuellement en mesure de défendre les intérêts vitaux du pays, rapporte Fars Arabic.

À l’occasion de la Journée de la marine en Iran, le commandant des forces navales des Gardiens de la révolution islamique, l’amiral Alireza Tangsiri, a affirmé que le temps où les bateaux des États-Unis faisaient la loi dans les eaux du golfe Persique était révolu, ponctuant que la marine iranienne allait dorénavant leur tenir tête, relate l’agence Fars Arabic.

«Les forces navales iraniennes sont aujourd'hui au sommet de leurs capacités et de leur disponibilité pour affronter les ennemis», assure l’amiral Tangsiri.

«La fin a sonnée pour les activités des bâtiments de guerre américains qui escortaient les navires marchands des pays de la région, tout en frappant la flotte commerciale et pétrolière iranienne dans les eaux du golfe Persique», ajoute-t-il.

La marine fera face aux «ennemis de la révolution islamique»

Dans le même sens, Alireza Tangsiri a fait savoir que «les forces navales des Gardiens de la révolution et de l’armée iranienne travaillaient main dans la main, en totale symbiose, dans le golfe Persique, la mer d'Oman ainsi que loin des frontières maritimes et terrestres du pays pour faire face au «Grand Satan», l'Amérique criminelle, et à tous les ennemis de la révolution islamique».

En juillet 2019, l'Iran avait brièvement retenu un pétrolier britannique dans le golfe Persique après que la Royaume-Uni a saisi un navire iranien, l'accusant de violer les sanctions contre la Syrie.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
US Navy, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Marine iranienne, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook