Moyen-Orient
URL courte
Par
91330
S'abonner

Le prince héritier d'Arabie saoudite a déclaré le 12 novembre que le royaume «continuerait à lutter contre les idées extrémistes», informe l'agence de presse SPA. Cette annonce survient quelques heures après que Daech* a revendiqué l’attaque à l’explosif du 11 novembre à Jeddah, visant plusieurs consuls généraux dont celui de la France.

Lors d’un discours le lendemain de l’attentat dans un cimetière non-musulman à Jeddah qui a fait plusieurs blessés, le prince héritier Mohammed ben Salmane a promis le 12 novembre de lutter farouchement contre les extrémistes, relate l'agence de presse saoudienne officielle SPA.

«Nous allons continuer de frapper d'une main de fer tous ceux qui veulent nuire à notre sécurité et stabilité», a-t-il déclaré dans une adresse au Conseil de la Choura, l'organe consultatif officiel de l'Arabie saoudite, retransmise par l'agence de presse. «Nous continuerons à nous confronter à tout comportement et toute idée extrémiste», a-t-il poursuivi.

Attaques à Jeddah

Pour rappel, l’attaque à l'engin explosif au cimetière non-musulman de Jeddah pendant la cérémonie commémorant l'armistice de 1918 en présence de diplomates occidentaux, dont le consul de France, a eu lieu mercredi 11 novembre. Le 12, l’acte a été revendiqué par l’organe de propagande de Daech*.

Récemment, cette ville a été le théâtre d'une autre attaque retentissante. Le jour de l'attentat de Nice, un garde du consulat de France a été visé par un Saoudien. L'assaillant a été appréhendé par les forces de l'ordre saoudiennes immédiatement après, sa victime a été hospitalisée, a ensuite fait savoir un communiqué de la représentation diplomatique française dans le pays.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, extrémistes, attaque, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook