Moyen-Orient
URL courte
Par
2438137
S'abonner

Suite à un nouveau tir de roquettes palestiniennes en direction de l’État hébreu, Benyamin Netanyahou a prévenu que ceux qui poursuivent leurs attaques auront un prix «très élevé» à payer, ajoutant qu’il n’allait pas dévoiler les projets opérationnels.

Réagissant au nouveau tir de roquettes depuis l’enclave palestinienne, le Premier ministre israélien a déclaré qu’il ne fallait pas mettre à l’épreuve l’État hébreu et que le prix à payer sera «élevé».

«Nous n’allons tolérer aucune attaque contre l’État d’Israël et ses citoyens. Je préviens les organisations terroristes dans la bande de Gaza: même pendant la période du coronavirus, ne nous éprouvez pas», a lancé Benyamin Netanyahou avant la réunion du gouvernement.

Et d’ajouter qu’il n’allait jamais livrer les détails des plans opérationnels du pays, mais que le prix à payer sera important.

«Je leur dis:"le prix pour la poursuite de l’agression sera élevé, très élevé"».

Tirs de roquettes suivis d’une riposte

Dans la nuit de samedi à dimanche, Tsahal a déclaré que deux roquettes avaient été tirées depuis l’enclave palestinienne. Les sirènes d’alerte ont alors été déclenchées, notamment dans la ville d’Ashdod, dans le sud du pays, et le Dôme de fer s’est mis en action.

L’armée israélienne a riposté en ciblant le Hamas.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
Hamas, Gaza, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook