Moyen-Orient
URL courte
Par
11386
S'abonner

La présence militaire américaine sera réduite en Irak et en Afghanistan conformément à la décision du Président Trump, ce jusqu'à ce que son mandat prenne fin.

Donald Trump va réduire drastiquement la présence militaire des États-Unis en Irak et en Afghanistan d'ici le terme de son mandat sans ordonner cependant un retrait total des forces américaines, a annoncé le Pentagone.

Le nombre de soldats américains déployés en Afghanistan va être ramené de 4.500 à 2.500. En Irak, un demi-millier de soldats américains vont être rapatriés, laissant environ 2.500 militaires sur le terrain.

Résultats de l'élection en suspens

Donald Trump, même s'il a été déclaré battu par Joe Biden lors de l'élection du 3 novembre, conserve l'intégralité de ses prérogatives présidentielles d'ici à la prestation de serment de son successeur, fixée au 20 janvier de l'année prochaine.

Par tradition, les Présidents sortants s'abstiennent de prendre des décisions majeures durant cette transition, mais M.Trump refuse de reconnaître sa défaite.

Donald Trump a confirmé le 10 septembre les plans de retirer de nombreuses unités américaines d'Irak et d'Afghanistan. Il a souligné qu’une grande partie de celles qui étaient présentes en Syrie avaient quitté le pays et que le reste y protégeait les champs pétroliers.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
militaires, Afghanistan, Irak, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook