Moyen-Orient
URL courte
Par
93312
S'abonner

Quand l’Arabie saoudite suivra l’exemple du Bahreïn et des Émirats et normalisera ses relations avec l’État hébreu? À en croire le Wall Street Journal, l’élection de Joe Biden a freiné le processus et MBS souhaite se servir de ce dossier afin qu’il serve de ciment dans les relations avec les nouvelles autorités américaines.

En Arabie saoudite, on ne se précipite par à conclure un accord de normalisation avec l’État hébreu et ce en raison des résultats de la Présidentielle américaine, écrit samedi 28 novembre le Wall Street Journal qui se réfère à des conseillers saoudiens et responsables états-uniens.

Selon l’édition, le Premier ministre israélien est rentré de son récent déplacement secret en Arabie saoudite «les mains vides». Lors de cette rencontre, qui a réuni la semaine dernière le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et le secrétaire d’État Mike Pompeo, Israéliens et Américains espéraient obtenir l'assurance qu'un accord de normalisation était proche.

La réticence à franchir ce pas immédiatement affichée par MBS s’explique, selon les conseillers saoudiens cités par le journal, par le fait qu’il préfère ajourner la conclusion de l’accord afin de s’en servir pour cimenter les liens avec le nouveau dirigeant américain, Joe Biden.

L’attitude plus «ferme» de Biden

Le journal rappelle que Biden a lui aussi soutenu les accords de normalisation des relations entre les pays arabes et Israël, toutefois, il fait montre d’une attitude plus «ferme» à l’égard de Riyad en raison de questions liées aux droits de l’Homme et à l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Donc, «un accord conclu sous l'égide du nouveau Président pourrait repositionner les relations entre l'administration Biden et Riyad sur des bases plus sûres», estiment plusieurs conseillers saoudiens.

«L'Arabie saoudite essaie de trouver la meilleure façon de l'utiliser pour réparer son image aux yeux de Washington et gagner la bienveillance de Biden et du Congrès», estime un responsable américain que cite le journal.

Déplacement secret

Plus tôt, la radio israélienne a annoncé que Benyamin Netanyahou s’était rendu en Arabie saoudite dimanche dernier. La visite a été décrite comme secrète et, selon le média, a débouché sur une rencontre avec MBS. Le ministre saoudien des Affaires étrangères a démenti ces informations.

À la mi-septembre, les Émirats arabes unis et Bahreïn -alliés de Riyad dans la région-, ont conclu un accord de normalisation de leurs relations avec Israël en échange de la promesse de cesser l’annexion des territoires palestiniens en Cisjordanie.

Lire aussi:

Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
En continu: une nouvelle phase des négociations Poutine-Biden débute à Genève
«Il est inacceptable de payer ce prix chaque jour»: une monnaie locale proposée sur la Côte d'Azur
Tags:
Joe Biden, Mohamed Ben Salmane, relations, Israël, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook