Moyen-Orient
URL courte
Par
2776
S'abonner

L’enquête sur l’assassinat du chercheur iranien Mohsen Fakhrizadeh a permis d’identifier des exécutants du crime dont certains ont été arrêtés, a annoncé un responsable du Parlement iranien.

Plusieurs personnes liées à l'assassinat du physicien iranien Mohsen Fakhrizadeh ont été arrêtées, a déclaré ce 8 décembre l’assistant du président du Parlement iranien aux affaires internationales, Hossein Amir-Abdollahian.

«Ceux qui ont participé à l'exécution de ce meurtre, dont certains ont d’ores et déjà été identifiés et même arrêtés par nos services de sécurité, n'échapperont pas à la justice», a-t-il indiqué à la chaîne de télévision Al-Alam.

Il y a quelques jours, le porte-parole du corps des Gardiens de la révolution islamique a confirmé que le chercheur avait été assassiné par une arme guidée par satellite.

Le crime

Mohsen Fakhrizadeh a succombé à ses blessures à l’hôpital après avoir été la cible d’un attentat perpétré le 27 novembre. Il dirigeait l’organisation d’études et d’innovations auprès du ministère de la Défense.

Selon l’agence Fars, il a été abattu à une distance de 150 mètres à l’aide d’une arme télécommandée. Les autorités iraniennes ont confirmé l'absence des auteurs du crime sur les lieux.

Elles accusent Israël, ainsi que «l'Organisation des moudjahidines du peuple iranien» interdite dans le pays, promettant de répondre à l'assassinat. Certains responsables iraniens ont également relevé l'implication des États-Unis et de l'Arabie saoudite.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
arrestation, enquête, meurtre, Mohsen Fakhrizadeh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook