Moyen-Orient
URL courte
Par
17548
S'abonner

Les États-Unis ont étendu leurs sanctions contre l’Iran aux «canaux financiers» pouvant lui permettre de régler les factures afférentes à l’acquisition du vaccin contre le Covid-19, a déclaré le ministre iranien de la Santé, cité par Fars Arabic.

Le ministre iranien de la Santé, Saeed Namaki, a déclaré aux journalistes que les États-Unis avaient même inclus dans les sanctions imposées à l’Iran les appareils médicaux, médicaments et vaccins dont celui contre le Covid-19, rapporte l’agence Fars Arabic.

«L’embargo imposé injustement et illégalement à l’Iran comprend également les canaux d'échanges financiers pour payer les frais d’acquisition du vaccin contre le coronavirus», a informé le ministre.

Et d’ajouter: «Je n'imagine pas qu'un peuple dans le monde ait fait face à des sanctions injustes comme le peuple iranien, qui ont touché tous les segments de la vie, y compris la santé».

Mercredi 9 décembre, Hassan Rohani a fait savoir lors d’un conseil des ministres que son pays envisageait d’acquérir le vaccin contre la Covid-19 d’un pays étranger, sans préciser lequel.

Selon un bilan officiel, l’Iran a enregistré 1.072.620 cas confirmés de Covid-19 depuis le début de l’épidémie dans le pays, dont 765.639 guérisons et 51.212 décès.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook