Moyen-Orient
URL courte
Par
3823230
S'abonner

Toute l'infrastructure de la ville de Masyaf, dans le gouvernorat de Hama, n'a pas tenu bon sous les frappes aériennes d’Israël dans la nuit de Noël. Les images satellite d'une société israélienne en ont montré les conséquences.

Au moins quatre immeubles ont été détruits à Masyaf, qui a essuyé des tirs de missiles depuis l'espace aérien libanais menés par Israël. Les frappes, survenues dans la nuit du 24 au 25 décembre, visaient des installations qui produiraient des armes, notamment des moteurs de missiles et ogives, indique la société israélienne ImageSat Intl.

Sur ces images satellite, il est possible de voir des objets clairs (avant) puis des ruines grises (après). La ville abrite une académie militaire et un centre de recherche militaire, rappelle Associated Press.

L'armée syrienne a abattu la plupart des missiles israéliens tirés depuis la ville libanaise de Tripoli, dans le nord du pays, a annoncé le ministère syrien de la Défense. Des avions militaires israéliens ont été d'ailleurs aperçus au-dessus de Beyrouth peu avant que la presse syrienne ne signale des explosions jeudi dans la soirée.

Tsahal n'a pas commenté les informations sur l'attaque.

Les frappes récurrentes d’Israël contre la Syrie torpille la stabilité dans la région et violent les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré la diplomatie syrienne au lendemain de l'attaque.

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Sans masque, des policiers dansent la macarena dans un commissariat d’Aubervilliers en plein couvre-feu – vidéo
Tags:
Masyaf, Syrie, Israël, frappe aérienne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook