Moyen-Orient
URL courte
Par
9607
S'abonner

Pour la première fois à Gaza, 14 factions armées palestiniennes ont procédé ce mardi à des manœuvres terrestres, aériennes et maritimes à balles réelles, a annoncé à la presse le porte- parole de la branche armée du Jihad islamique. Ces exercices ont été menés sous un seul commandement unifié. Des images ont été publiées sur le Net.

Pas moins de 14 factions armées palestiniennes, dont certaines affiliées au Hamas et au Jihad islamique, à savoir les Brigades Izz al-Din al-Qassam et les Brigades Al-Qods, ont pris part ce mardi 29 décembre aux manœuvres à balles réelles «Pilier impitoyable» menées pour la première fois au large des côtes de Gaza, a annoncé devant la presse le porte-parole de la branche armée du Jihad islamique, Abou Hamza. Des photos et des vidéos de ces exercices ont été partagées sur les réseaux sociaux.

En effet, à l’occasion de l’anniversaire de la guerre de 2008 sur Gaza qui intervient dans le contexte des accords de paix conclus par Israël avec certains pays arabes, le porte-parole a fait savoir que des unités terrestres, maritimes et aériennes ont été engagées dans ces exercices sous un même commandement unifié.

Ces manœuvres ont inclus des tirs de plusieurs missiles expérimentaux, la destruction de drones de reconnaissance ennemis factices et l’interception d’une unité maritime hostile supposée qui tentait d’accoster sur la plage de Gaza.

Les objectifs de ces manœuvres

Lors de son allocution, Abou Hamza a souligné que ces manœuvres étaient à caractère strictement «défensif».

«Elles visent à accroître l’efficacité et la capacité militaires de la résistance palestinienne à se battre dans diverses circonstances et moments», a-t-il expliqué, ajoutant que ces exercices étaient «la confirmation de la volonté de la résistance à défendre le peuple palestinien dans tous les cas et en toutes circonstances».

Évoquant la question des accords de paix conclus dernièrement par des pays arabes avec Israël, le porte-parole des Brigades Al-Qods a expliqué que ces traités n’auront aucun impact sur la question palestinienne «qui restera toujours la première cause de tous les peuples arabes et musulmans».

Depuis le mois d’août, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc ont tous conclu des accords de normalisation des relations avec Israël.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
Jihad islamique en Palestine (JIP), Hamas, exercices militaires, Bande de Gaza, Gaza
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook