Moyen-Orient
URL courte
Par
14054
S'abonner

Les tensions s’exacerbent sur la rive orientale de l’Euphrate, en Syrie, suite à un regain d’activité des terroristes de Daech* et à la poursuite des affrontements entre les Forces démocratiques syriennes et les unités proturques, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine.

Le regain d’activité de Daech* augmente les tensions sur la rive orientale de l’Euphrate, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine.

«La situation "au sol" s’est stabilisée en Syrie, bien qu’elle demeure explosive et compliquée. Elle est tendue sur les territoires échappant au contrôle de Damas: Idlib, rive orientale de l’Euphrate et Al-Tanf. Les problèmes humanitaires et socio-économiques se sont aggravés en lien avec le durcissement des sanctions unilatérales et sur fond de pandémie», a-t-il signalé à Sputnik.

Il a ajouté qu’«une escalade des tensions a lieu sur la rive orientale de l’Euphrate, provoquée par un regain d’activité de Daech* ainsi que par la poursuite des affrontements entre les Forces démocratiques syriennes (FDS) kurdes et les unions tribales ou les unités proturques à la limite de l’opération [turque, ndlr] Source de paix, près d’Aïn Issa».

Des renforts de la police militaire russe

Le contre-amiral Viatcheslav Sytnik, chef adjoint du centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, avait précédemment déclaré lors d’un point de presse que des unités supplémentaires de la police militaire russe avaient été envoyées dans la région d’Aïn Issa afin d’y stabiliser la situation. Plus tard, il a annoncé que la police militaire avait cessé d’accompagner le transport civil sur le tronçon de la route M4 entre Tall Tamer et Aïn Issa dans le gouvernorat d’Hassaké jusqu’à ce que la situation ne se normalise.

Fin décembre, une compagnie de la police militaire a été déployée à Aïn Issa sur un poste de contrôle commun avec l’armée syrienne.

La route M4

La route syrienne M4 commence dans la ville frontalière de Al-Yaarubiyah, passe par Qamichli, près de la frontière turque, Hassaké, Tall Tamer et Aïn Issa dans le gouvernorat d’Hassaké, avant de passer par Minbej et Alep et d’arriver à Saraqeb, dans le gouvernorat d’Idlib, où elle croise la route M5 menant vers Lattaquié, Hama et Damas.

Pendant la crise syrienne, cet axe stratégique s’est parfois retrouvé sous le contrôle de terroristes ou bien a été la cible de tirs dans certains secteurs.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Olivier Véran explique quand le gouvernement mettra fin au pass sanitaire
Manifestations contre le pass sanitaire à Paris: tensions sporadiques et gaz lacrymogène - vidéos
Martine Wonner affirme à tort que la Garde républicaine a démissionné et ne veut plus protéger Macron
Tags:
tensions, Daech, Euphrate, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook