Moyen-Orient
URL courte
Par
1810100
S'abonner

La centrale électrique de Tell Tamer, au nord-ouest d'Hassaké, a été mise hors service suite au bombardement des forces turques ce mercredi 6 janvier, rapporte l’agence de presse syrienne Sana.

Les forces turques ont bombardé ce mercredi 6 janvier une centrale électrique dans la ville de Tell Tamer, dans la province d’Hassaké, dans le nord de la Syrie, a déclaré directeur du département de l'Électricité d’Hassaké, Anwar al-Okleh, cité par rapporte l’agence de presse syrienne Sana.

«La centrale électrique de Tell Tamer, au nord-ouest de la ville d'Hassaké, a été la cible de tirs d'obus de mortier par les forces d'occupation turques. La centrale a été rendue inopérante par conséquent», a-t-il fait savoir.

D’après les sources syriennes, des équipes sont déjà arrivées à la centrale pour réaliser des travaux de réparation. L'alimentation électrique sera rétablie dès que possible.

Un lieu stratégique

Tell Tamer est située dans la province d'Hassaké, sur la stratégique autoroute M4 -qui va de la frontière irakienne, passe par  la ville de Qamishli pour gagner Alep-, et à 150 kilomètres à l'est de la ville d'Aïn Issa, aux abords de laquelle des combats acharnés entre des formations pro-turques et kurdes ont eu lieu à la fin de l'année dernière.

La Turquie a commencé ses opérations militaires contre les Kurdes, soutenus par les Occidentaux dans la lutte anti-djihadiste, dans le nord-est de la Syrie en octobre 2019. Un an après le début de l’offensive, les combats ne faiblissent pas.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
centrale électrique, bombardement, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook