Moyen-Orient
URL courte
Par
11665
S'abonner

Téhéran interdit aux sociétés étrangères de tester leurs vaccins sur des Iraniens. Selon le Président Hassan Rohani, son «peuple ne servira pas de cobaye».

Au lendemain de la décision du guide suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, d'interdire l'importation de vaccins américains et britanniques, le Président Hassan Rohani a annoncé que les laboratoires pharmaceutiques étrangers ne seraient pas autorisés à tester leurs vaccins contre le Covid-19 sur les Iraniens.

«Des entreprises étrangères ont voulu nous donner des vaccins afin qu'ils soient testés sur la population iranienne, mais le ministère de la Santé les en a empêchées», a déclaré Hassan Rohani lors d'une allocution télévisée.

«Notre peuple ne servira pas de cobaye aux entreprises de vaccins», a-t-il dit, en précisant vouloir acheter des vaccins étrangers sûrs.

Non aux vaccins américains et britanniques

Lors d'un discours retransmis à la télévision le 8 janvier, le guide suprême a annoncé que «les importations de vaccins américains ou britanniques sont interdites».

«Je n'ai pas confiance en eux. Parfois, ils veulent tester leurs vaccins dans d'autres pays, voir son efficacité», a déclaré Ali Khamenei en expliquant que «si les Américains ont été capables de produire un vaccin, ils ne devraient pas connaître un tel fiasco sanitaire dans leur pays».

Le vaccin iranien

Le 29 décembre, lors d’une conférence de presse diffusée par la télévision nationale, le ministre iranien de la Santé, Saeed Namaki, a annoncé que son pays avait réalisé «des percées significatives» dans la production de son propre vaccin contre le Covid-19. Il a assisté au début de la phase III des essais cliniques sur un groupe de volontaires et a souligné que l’Iran allait le proposer au monde entier.

Lire aussi:

Véran déclare que le couvre-feu à 18h «ne suffit pas à faire reculer le virus»
Un homme tue deux femmes dont une employée du Pôle emploi
Pr Raoult: «Il faut arrêter de penser que les gens vont vivre indéfiniment enfermés» – entretien exclusif
Sans masque, des policiers dansent la macarena dans un commissariat d’Aubervilliers en plein couvre-feu – vidéo
Tags:
vaccin, Covid-19, Hassan Rohani, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook